MétroPole > Actualités > septembre 2008 Les actualités sous forme de fil d'informations RSS (XML)
Métro, RER, Transilien SNCF, Tram, Bus
Actualités

Succession dans la continuité à la tête de Transdev 16 septembre 2008

Figure du groupe Transdev qu’il dirige depuis exactement vingt ans, Philippe Segretain, 65 ans, prend sa retraite et quittera donc son poste de PDG le 9 octobre. C’est Joël Lebreton qui lui succédera à la tête du quatrième opérateur de transport public européen, filiale « transports » de la Caisse des dépôts (69,6 %) — dont la RATP est également actionnaire (25,6 %) dans le cadre d’une participation croisée.

Transdev est une marque connue en France, puisque le groupe exploite quatre des principaux réseaux bus/tramway (Grenoble, Montpellier, Mulhouse, Valenciennes), sans compter ceux où il est actionnaire minoritaire d’un société d’économie mixte locale (Semitan à Nantes, CTS à Strasbourg...). Transdev gère aussi le réseau de tram de Melbourne, l’un des plus étendus au monde (249 km et 1800 stations !)

En Île-de-France, Transdev exploite plusieurs réseaux Optile en grande couronne, fédérés en deux groupes :
-  Paris-Est, où l’on retrouve AMV (les bus fuchsia « Pep’s » de Marne-la-Vallée), STBC (Apolo 7, le réseau de Chelles), N’4 Mobilités, Europe Autocar, VEA (les liaisons entre Orly, Roissy et les parcs Disneyland), Interval (au sud de la Seine-et-Marne) et le groupe Espaces racheté au printemps 2008 (Marne-et-Morin, Darche-Gros) ;
-  Paris-Sud, avec notamment les Cars d’Orsay et Bièvre Bus Mobilités (ex-Cars Bridet, autour d’Antony).

PNG - 76.6 ko
Philippe Segretain

PNG - 60.1 ko
Joël Lebreton

Joël Lebreton, 58 ans et ingénieur civil des Mines, était jusqu’à présent directeur général de Transdev, donc « numéro 2 » du groupe. Un groupe qui n’a guère de secrets pour lui, puisqu’il en a accompagné les principales mutations récentes. Après un passage au ministère des Transports et à l’agence d’urbanisme de Rouen, il est en effet entré dans le groupe Caisse des Dépôts en 1978 et a d’abord participé à la création de la Société d’économie mixte des transports de l’agglomération orléanaise (Semtao, repabtisée depuis Setao).

En 1985, il est nommé responsable du département Transports de la Scet (société centrale pour l’équipement du territoire), filiale de la Caisse des Dépôts qui préfigure Transdev. En 1988, Joël Lebreton devient directeur général de Transcet, la nouvelle filiale qui reprend l’activité Transports de la Scet.

Transcet est ensuite fusionné en 1990 avec Progecar, un groupe privé spécialiste du car interurbain racheté peu avant par la Caisse des Dépôts. Ce qui donne naissance à Transdev, une holding qui chapeaute l’ensemble des activités Transport. Transcet est finalement absorbé au sein de Transdev en 1998, ce qui donne au groupe sa configuration actuelle, et à Joël Lebreton le fauteuil de directeur général.

Un moment pressenti pour succéder à Philippe Segretain, Dominique Marcel, directeur des finances et de la stratégie de la Caisse des Dépôts, prendra finalement la présidence de la Compagnie des Alpes, une autre filiale spécialisée dans l’exploitation des domaines skiables et des parcs de loisirs.

Des finances et de la stratégie, il en faudra pourtant à la tête de Transdev : malgré ses bons résultats (le chiffre d’affaires a doublé entre 2002 et 2006 et la croissance continue à peu près au même rythme, le CA consolidé atteignant 1,4 milliards € en 2007), une très bonne implantation territoriale en France et une diversification prometteuse en Europe, le groupe est en quête d’un nouveau souffle et d’une nouvelle vision. La tentative de rapprochement avec la RATP esquissée par Philippe Segretain n’a en effet pas porté ses fruits, la RATP ayant découvert qu’elle pouvait tout aussi bien réussir en France et en Europe en faisant cavalier seul. À la fois partenaire et concurrent éventuel (même si un « partage géographique » s’est plus ou moins opéré dans les faits), Transdev va inévitablement devoir clarifier les choses : soit chacun vole de ses propres ailes, soit le rapprochement se poursuit pour donner naissance à un grand pôle public de transport français. Dont la compétence ne ferait aucun doute, tant en ingénierie qu’en exploitation.

JPEG - 91.1 ko
La politique de « branding » (mise en avant de la marque) est moins systématique chez Transdev que chez ses concurrents Keolis ou Veolia
mais derrière la livrée rose pas franchement « corporate », c’est bien Transdev (via sa filiale locale Autocars de Marne-la-Vallée) qui exploite la quasi-totalité du réseau Pep’s, dans les secteurs III et IV de Marne-la-Vallée.
Dernière mise à jour
16 septembre 2008  14h49
4 messages ont été postés à la suite de cette brève
Vers...
Dernier : 18/09/2008, 13h06
Lecture thématique
Une sélection autour du même sujet
Organisation des transports
Ailleurs sur le réseau
Rechercher
Vers...
La RATP n’arrête pas son Char
Vers...
Dernier : 18/09/2008, 13h06
Vers...
L'actualité du mois
Vers...
Un anniversaire à toute vapeur


 Forum

4 message(s) a (ont) été posté(s) à la suite de cette brève, dans 2 discussion(s) :
1. Succession dans la continuité à la tête de Transdev
18 septembre 2008
2. Setao / Semtao
17 septembre 2008

Engager une nouvelle discussion

 
Succession dans la continuité à la tête de Transdev
18 septembre 2008, 13:06  
Si la RATP est bien actionnaire à hauteur de 25,6 % de Transdev, celle-ci n’est en aucun cas actionnaire de la RATP dont le capital appartient à 100% à l’état. PAr contre elle l’est de la société RATP Développement filiale de la RATP.

Setao / Semtao
17 septembre 2008, 23:31  
Petite erreur pour l’excursion orléanaise de l’article : SEMTAO est resté le nom commercial du réseau (même si la société d’économie mixte a disparu) exploité par la SETAO (société d’exploitation des transports de l’agglomération orléanaise) qui est la filiale créée spécialement par TRANSDEV. D’ailleurs, le site du réseau est bien www.semtao.fr, le lien de l’article (www.setao.fr) pointant vers une société sans grand rapport avec les transports urbains...

Setao / Semtao
18 septembre 2008, 08:19 • par Jeff :o)  
Merci ! C’est corrigé. J’en profite : savez-vous quand arrive à échéance la concession de la... Setao, donc, et quand aura lieu la prochaine DSP ?

Setao / Semtao
18 septembre 2008, 08:47 • par Stéphane Ascoët  
La société Setao n’a pas un rapport si lointain avec le transport ;-| Je ne sais pas quand aura lieu le renouvellement. Tout ce qui m’interresse c’est de savoir quand l’aggl’Orléans sera intégrée à l’île de france et quand SNCF/RATP/TRANSDEV/KEOLIS fusionneront ensemble et avec leurs homologues européens afin de constituer un pôle public européen qui aurait le monopôle. On aura peut-être enfin un vrai réseau cohérent de transports sur le continent.

Index Actualités Réseaux & lignes Horaires Infos techniques Photos Ailleurs