MétroPole > Actualités > juin 2008 RSS Version imprimable
TT4
Actualités

Sur le T4, le ticket spécial va se faire cuire un œuf 30 juin 2008

Il y a un an, le STIF avait décidé de créer le ticket t+, dont la principale amélioration était de proposer les correspondances bus-bus et bus-tram dans un délai d’1h30 à compter de la première validation. Mais comme rien n’est simple en Île-de-France, la ligne TramT4 (« ligne des Coquetiers ») était restée jusque là à l’écart du dispositif. Un particularisme qui cessera définitivement à compter du 1er juillet.

La ligne TramT4, qui relie Aulnay-sous-Bois (correspondances RERB et TransilienParis-Nord — Crépy-en-Valois) à Bondy (correspondance RERE), était à l’origine une ligne de train « normale », intégrée au réseau TransilienParis-Est. La tarification était alors celle de n’importe quelle ligne du réseau ferré hors Paris : un billet « origine-destination » dont le prix dépend de la distance parcourue. À sa conversion en tramway, en novembre 2006, la ligne avait bénéficié d’une tarification simplifiée : un ticket spécial TramT4, vendu au même prix que le ticket t de l’époque, permet un trajet quelconque sur la ligne ; et les billets « origine-destination » ne précisent plus la station côté TramT4.

JPEG - 244 ko
Pratiquement deux ans après sa conversion en tramway
la ligne en adopte enfin la tarification !

En parallèle, le 6 juin 2007, le STIF décide de faire évoluer le ticket t de l’époque vers un nouveau ticket t+, permettant les correspondances bus-bus et bus-tram, ainsi que la suppression des sections tarifaires sur la plupart des lignes OPTILE. Ces mesures sont entrées en vigueur le 1er juillet 2007 sur toutes les lignes, à l’exception de la ligne TramT4. Un particularisme qui cessera définitivement à compter du 1er juillet 2008, date à partir de laquelle il sera enfin possible d’utiliser un ticket t+ sur la ligne, et d’effectuer une correspondance avec un bus sans payer deux fois.

JPEG - 8.9 ko
Le ticket spécial TramT4 va disparaître progressivement
Dès le 1er juillet, il ne sera plus vendu, mais les voyageurs qui en ont encore pourront les utiliser sur la ligne.

Le ticket spécial TramT4 ne sera plus vendu, puisqu’il est au même prix que le ticket t+ mais avec des fonctionnalités très restreintes. Néanmoins, les voyageurs pourront continuer de les utiliser sur la ligne, le temps d’écouler tous les stocks. En revanche, les billets « origine-destination » TramT4 + RER seront toujours vendus, et les deux systèmes (tarification « tram » et tarification « train ») cohabiteront.

C’est d’ailleurs cette cohabitation qui a, entre autres, retardé la mise en place du ticket t+ sur la ligne. Le STIF aurait voulu aller plus vite, et avait prévu, dans la délibération du 6 juin 2007, une mise en place le 31 mars 2008 au plus tard. Mais la billettique magnétique est un art qui se perd, en Île-de-France comme ailleurs, au profit de la télébillettique (passe Navigo). Et le codage des valideurs du TramT4 a été semble-t-il plus compliqué que prévu, entre les problèmes de double tarification et de compatibilité SNCF/RATP/OPTILE.

Pourtant, ce système existe depuis l’origine sur le TramT2 pour des raisons historiques similaires, la deuxième ligne de tramway francilienne ayant été auparavant une ligne de banlieue SNCF. Et cela ne pose pas de problème insurmontable.

La SNCF était par ailleurs réticente à l’utilisation du ticket t (puis t+) sur la ligne, au motif peu convaincant que cela aurait facilité la fraude vers Paris ! À Bondy et à Aulnay-sous-Bois, le TramT4 s’arrête en effet à l’intérieur de la zone sous contrôle, ce qui permet une correspondance quai à quai dans un sens, et pas très longue dans l’autre. Argument spécieux, dans la mesure où l’on peut de toute façon utiliser un billet spécial TramT4, qui ne permet pas plus la correspondance RER que le ticket t. Ticket t qui serait de toute façon refusé en sortie par les CAB [1] à Magenta et Haussmann — St-Lazare : même depuis l’évolution en ticket t+, la correspondance tram-métro ou tram-RER n’est pas permise. Et ce n’est de toute façon pas un portillon qui arrêtera un fraudeur. Au contraire, toute mesure visant à rendre la tarification plus simple, plus intégrée, moins chère, etc. peut contribuer à diminuer la fraude. Il a ainsi été prouvé que la carte Imagine’R, titre de transport unique, bon marché, simple et attractif, avait permis de diminuer significativement la fraude sur la tranche d’âge concernée.

JPEG - 251.2 ko
Dans les stations intermédiaires (ici à L’Abbaye), la validiation s’effectue directement sur le quai
comme sur certains tramways de province.

JPEG - 183 ko
À Bondy et à Aulnay-sous-Bois, la correspondance avec le RER s’effectue sur le même quai
Le tram s’arrête donc en zone sous contrôle RER, ce qui semblait poser des problèmes à la SNCF. Mais le STIF aura finalement réussi à imposer l’intégration tarifaire.

Dernière mise à jour
1er juillet 2008  06h39
7 messages ont été postés à la suite de cet article
Vers...
Dernier : 4/07/2008, 14h01
Lecture thématique
Une sélection autour du même sujet
Tarification
Ticket t+
TramT4
Du même auteur
Musicien77
Ailleurs sur le réseau
Rechercher
Notes

[1] Contrôles automatiques de banlieue.

Vers...
Harmonie sur toutes les lignes
Vers...
Dernier : 4/07/2008, 14h01
Vers...
L'actualité du mois
Vers...
Suresnes — Longchamp, dans la jungle des villes


 Forum

7 message(s) a (ont) été posté(s) à la suite de cet article, dans 3 discussion(s) :
1. La lourde responsabilité du STIF !
30 juin 2008, par zoxobulon
2. Sur le T4, le ticket spécial va se faire cuire un œuf
30 juin 2008
3. Sur le T4, le ticket spécial va se faire cuire un œuf
30 juin 2008, par helena

Engager une nouvelle discussion

 
La lourde responsabilité du STIF !
30 juin 2008, 20:02 • par zoxobulon  

Le STIF qui donne l’impression de s’occuper des transports en commun depuis leurs bureaux sans jamais aller voir sur le terrain. Regardez leur dernière publicité. C’est pire que de la publicité, c’est de la provocation !

Exemple 1 : Le STIF se vante d’avoir mis en place un service de bateaux. 40 minutes pour faire Austerlitz Maison-Alfort avec un bateau de 75 personne toutes les 20 minutes : 225 personnes à l’heure ! Et on en fait toute une histoire, ils crient à la merveille, à les croire, cela remplacerait un RER ! Et cela va durer 2 ans. Quel scandale, quel argent perdu pour juste faire joli à la télé ! On prend vraiment les gens pour des idiots !

Exemple 2 qui concerne le T4 : Le ticket T+ avec son incroyable système de correspondance : Oui entre bus et tram, Non avec le Métro ; partout ailleurs c’est un système de correspondance normal et pas cette histoire de fou. Si on avait voulu piéger les gens de province ou les étrangers on aurait pas fait mieux. Est-ce vraiment malin, au prétexte faire des économies, de donner une telle image de la capitale à ceux qui viennent la visiter ? On ne prend pas impunément les touristes pour des vaches à lait, cela fini toujours par se savoir et se payer cher en terme d’image : veut-on vraiment passer pour des pignoufs ?

Non, vraiment le STIF est complètement déconnecté des réalités et c’est très grave. Les enjeux de société sont sacrifiés aux minables astuces politiques ! Pour ce qui est de la communication, ils sont également nuls : allez donc poser une question sur leur site : http://www.stif.info/contact/ Si elle est un tant soit peu gênante vous n’aurez aucune réponse.

Il faut en finir avec le STIF sous sa forme actuelle !


La lourde responsabilité du STIF !
1er juillet 2008, 10:16 • par Musicien77  

Bonjour,

Le STIF qui donne l’impression de s’occuper des transports en commun depuis leurs bureaux sans jamais aller voir sur le terrain. Regardez leur dernière publicité. C’est pire que de la publicité, c’est de la provocation !

Cette campagne a un objectif : rappeler au grand public ce qui est de la responsabilité du STIF et non des exploitants. Après, sur la forme, on en pense ce qu’on veut. À titre personnel, je trouve ça niais sur la forme... mais au fond pas inutile sur certains aspects.

Exemple 1 : Le STIF se vante d’avoir mis en place un service de bateaux. 40 minutes pour faire Austerlitz Maison-Alfort avec un bateau de 75 personne toutes les 20 minutes : 225 personnes à l’heure ! Et on en fait toute une histoire, ils crient à la merveille, à les croire, cela remplacerait un RER ! Et cela va durer 2 ans. Quel scandale, quel argent perdu pour juste faire joli à la télé ! On prend vraiment les gens pour des idiots !

Au nom de quoi ce qui fonctionne très bien (et transporte du monde) à Nantes, à Londres, à Hambourg, et surement dans beaucoup d’autres grandes villes, ne fonctionnerait pas à Paris ? Le temps de parcours de 40 minutes sur ce trajet n’est pas excessif, par rapport au bus 24 par exemple, pour un trajet beaucoup plus agréable. J’ai testé samedi : c’est long, mais ça ne le parait pas, ce qui compte beaucoup.

Voguéo n’a pas pour ambition de faire du transport de masse, car même en augmentant la fréquence on restera à niveau de trafic faible. Mais ces 225 personnes par heure, ce seront forcément (passée la curiosité des premiers jours) des gens qui se seraient déplacés autrement : voiture, métro, bus, RER, etc. et au final c’est donc toujours ça de pris.

C’est un complément aux autres modes de transport, et en aucun cas un substitut : on est loin des 60 000 voyageurs par heure du RER A, par exemple, mais le but n’est pas là. Si Voguéo permet d’écreter le trafic sur les lignes actuelles, et permet de reporter quelques voitures sur les TC, ce sera bien. Sur la plupart des lignes, on n’est qu’en limite de saturation, et quelques voyageurs par heure peuvent faire la différence.

Exemple 2 qui concerne le T4 : Le ticket T+ avec son incroyable système de correspondance : Oui entre bus et tram, Non avec le Métro ; partout ailleurs c’est un système de correspondance normal et pas cette histoire de fou. Si on avait voulu piéger les gens de province ou les étrangers on aurait pas fait mieux. Est-ce vraiment malin, au prétexte faire des économies, de donner une telle image de la capitale à ceux qui viennent la visiter ? On ne prend pas impunément les touristes pour des vaches à lait, cela fini toujours par se savoir et se payer cher en terme d’image : veut-on vraiment passer pour des pignoufs ?

Vous préférez l’ancien système, où il fallait valider un ticket par ligne de bus (et plusieurs tickets pour l’essentiel des lignes OPTILE, actuellement seule une poignée de ligne a gardé le sectionnement) ou de tram ? Et où la correspondance bus-métro ou tram-métro n’était de toute façon pas plus permise ? Le ticket t+, ce n’est pas la panacée, d’accord, mais cela représente un « plus » par rapport au ticket t.

Et sachez que les personnels « techniques » du STIF (ceux qui font les études, par opposition aux élus qui valident ensuite) regorgent de propositions pour faire évoluer la tarification : abonnements glissants et non plus calendaires, prolongements de parcours, correspondances bus-métro, évolution du zonage, etc. la liste est longue. Des mesures de bon sens, quand on regarde ce qui se fait ailleurs, en fait. Sauf que, quand ils présentent ces mesures aux élus, et qu’en face, pour le même prix, on peut avoir du renfort d’offre, les élus choisissent les renforts d’offre...

Résultat, les mesures passent au compte-gouttes (fusion des zones 6 à 8, ticket t+, etc.), mais on avance quand même, lentement mais surement.

Non, vraiment le STIF est complètement déconnecté des réalités et c’est très grave. Les enjeux de société sont sacrifiés aux minables astuces politiques ! Pour ce qui est de la communication, ils sont également nuls : allez donc poser une question sur leur site : http://www.stif.info/contact/ Si elle est un tant soit peu gênante vous n’aurez aucune réponse.

Ne faites pas un procès d’intention : posez une question moins gênante, et je suis sûr que vous n’aurez pas plus de réponse. Leur formulaire de contact est inefficace, c’est un fait, mais ne les accusez pas de trier les questions (à moins que vous n’ayez effectué un « testing » objectif).

Il faut en finir avec le STIF sous sa forme actuelle !

Non, au contraire : il faut que le STIF assume pleinement ses responsabilités d’autorité organisatrice, en travaillant sur l’intégration des réseaux, notamment. L’exploitant doit, à terme, devenir complètement transparent pour le voyageur, comme sur Voguéo (qui, sur ce point, est un exemple à suivre), avec un STIF qui centralise tout pour l’information voyageurs, une numérotation des lignes de bus cohérente, etc. Mais ce n’est pas demain la veille.

Bonne journée

Nicolas


La lourde responsabilité du STIF !
3 juillet 2008, 08:45 • par davidd93  

un seul mot BRAVO pour cette analyse !

A qui la faute, s’il n’y a pas eu de gestion des transports franciliens entre le refonte des departements de 1964 et la creation du STIF 40 ans apres. Seule la Ville de Paris gerait a elle seule le dispositif (10 voix sur 18 dans l’ancien STP).

CARENCE POLITIQUE au plus haut niveau sauf du temps de ROCARD et HUCHON(1988 1991)decision sur METEOR et EOLE


La lourde responsabilité du STIF !
4 juillet 2008, 14:01  

Oui entre bus et tram, Non avec le Métro ; partout ailleurs c’est un système de correspondance normal et pas cette histoire de fou.

Vue du coté du voyageur, c’est à dire du mien, l’introduction du ticket t+ n’a pas pour but la criminalisation du voyageur occasionel mais bel et bien de déporter une partie du trafic férré vers un trafic routier. C’est en tout cas l’effet qu’a eut ce cette nouvelle tarification sur mon usage des transports parisiens : je prends moins le métro et plus volontiers le bus.

Sur le T4, le ticket spécial va se faire cuire un œuf
30 juin 2008, 15:39  
tres belle article et passionant .

Sur le T4, le ticket spécial va se faire cuire un œuf
30 juin 2008, 15:33 • par helena  

Bonjour,

Peut-on utiliser le ticket t en faisant une correspondance bus vers métro (ou tram) ?

Merci


Sur le T4, le ticket spécial va se faire cuire un œuf
30 juin 2008, 15:46 • par Musicien77  
Depuis la mise en place du ticket t+, il est possible d’effectuer des correspondances bus-bus et bus-tram. Mais pas depuis le bus ou le tram vers le réseau ferré lourd (métro, RER, Transilien). Cas particulier sur le T4, comme expliqué dans l’article, des billets avec correspondance RER sont vendus, mais ne permettent pas la correspondance bus. Bus ou RER, il faut choisir...

Index Actualités Réseaux & lignes Horaires Infos techniques Photos Ailleurs