MétroPole > Actualités > avril 2008 RSS Version imprimable
V
Actualités
J-45 : le bateau entre en Seine

Voguéo bientôt dans le grand bain 18 avril 2008

La navette fluviale sur la Seine doit entrer en service le 1er juin. Un mois et demi avant le grand rendez-vous, le premier bateau a commencé ses essais techniques.

L’idée de relancer le transport public par bateaux sur la Seine n’est pas neuve : elle avait déjà donné naissance il y a quelque temps à Batobus, une première ligne régulière desservant huit escales entre la Tour Eiffel et le Jardin des Plantes. Mais Batobus étant exploité à titre commercial, la ligne a vite pris une vocation strictement touristique, avec une amplitude ciblée (10h30 - 16h30 l’hiver, et jusqu’à 10h - 21h l’été) et une gamme tarifaire faite de « forfaits » permettant de monter et descendre où l’on veut, avec un effet de seuil important (de 12 € pour un seul jour à 17 € pour 5 jours).

JPEG - 433.6 ko
Précurseur de la future « navette fluviale »
Batobus a trouvé sa clientèle, mais n’a pas pu encourager l’usage régulier du bateau pour se déplacer (doc. Luc Pâris / Batobus)

Le Batobus rencontre aujourd’hui un succès certain auprès des touristes ; mais bien qu’il propose un abonnement annuel à un tarif relativement abordable (55 €, à comparer par exemple aux 29 € de l’abonnement Vélib’), il ne peut prétendre qu’à un rôle très marginal en matière de transport public régulier.

Après Batobus, un vrai « bateau-bus »

Entre temps, le contexte a profondément changé. D’abord, d’autres grandes villes ont lancé des services de navettes fluviales qui ont rencontré un certain succès. Par exemple Nantes et son Navibus, qui traverse la Loire en 6 minutes sur un axe complétant efficacement le réseau de bus et de tramway. Le succès du Navibus a déjà inspiré plusieurs projets dans d’autres villes françaises (Strasbourg, Toulouse...). Les navettes fluviales ont également fait leur retour à Londres pour le passage à l’an 2000 : TfL River services gère trois lignes régulières pour les « navetteurs », outre le bac de Greenwich et plusieurs services à vocation touristique comparables aux bateaux-mouches parisiens. Alors pourquoi ne pas rééditer le coup des vélos en libre service Vélib’ (adaptés du modèle lyonnais) et recréer des navettes fluviales aussi à Paris ?

Comme le principe d’une ligne de « métro fluvial » sur la Seine a été plébiscité lors de l’enquête réalisée par la Ville de Paris en 2006 (pour l’élaboration du Plan de Déplacements de Paris, la déclinaison locale des PDU), le STIF a saisi la balle au bond. Objectif, puisque la demande latente existe : remettre le bateau au goût du jour parmi l’offre de transport public. Pas pour en faire un transport de masse — les bateaux n’ont aucune chance de rivaliser avec le métro ou le RER — mais pour « explorer de nouveaux modes de déplacements ». En clair, viser un « marché de niche », et convaincre une petite frange de voyageurs pour qui l’agrément du trajet peut l’emporter sur la rapidité. De quoi attirer aussi, espère le STIF, une nouvelle clientèle vers les transports publics, que le métro rebutait mais que le bateau peut séduire.

Il faut dire en plus que tous les moyens sont bons pour délester un réseau ferré aujourd’hui saturé, et en premier lieu le métro et le RER. Malgré leur caractère assez anecdotique en regard du nombre de voyageurs à transporter chaque jour [1], Vélib et la navette fluviale peuvent ainsi jouer un rôle « écréteur » très utile. Et détourner la fraction de voyageurs qui transformerait autrement une ligne de métro très chargée en une ligne surchargée. C’était d’ailleurs aussi pour endiguer la surcharge chronique du Tube que les navettes fluviales ont été remises à l’honneur à Londres...

À partir du 1er juin prochain, la navette fluviale « nouvelle formule » reliera donc la Gare d’Austerlitz à l’École vétérinaire de Maisons-Alfort (pont de Charenton), avec des escales à Bercy (en direction d’Austerlitz) ou Bibliothèque François Mitterrand (pont de Tolbiac, en direction de Maisons-Alfort), puis à Ivry — Port (pont Nelson Mandela, dans les deux sens). Soit au total cinq escales et un temps de trajet de bout en bout d’environ 40 minutes, la vitesse des bateaux étant limitée à 12 km/h à la traversée de Paris. Suivant les résultats des essais techniques, le STIF pourrait cependant obtenir une dérogation pour que les bateaux puissent naviguer à 18 km/h sur l’ensemble du parcours, ce qui réduirait d’autant le temps de trajet.

Un itinéraire emblématique, à moitié à Paris, à moitié en banlieue, desservant au passage une zone en pleine reconstruction (avenue de France, Ivry — Port) où les bureaux et appartements n’ont pas attendu le printemps pour fleurir, doublant l’itinéraire du bus 24 (surchargé et notoirement irrégulier) et complétant le maillage du réseau ferré (correspondances RERC Métro5681014).

JPEG - 344.9 ko
Le trajet de la navette fluviale
(fond cartographique RATP)

Sur l’eau, c’est Voguéo

PNG - 28.4 ko
Logo Voguéo
(et sa version abrégée qui servira pour la signalétique : plans, points d’arrêt, etc.). Un air de famille avec le « m » du Mobilien

La ligne fluviale sera baptisée Voguéo, et aura une identité visuelle propre : celle du STIF, qui pilote l’opération depuis le début et qui sera l’armateur des bateaux. Le logo et la livrée sont directement inspirés de la nouvelle identité visuelle du Syndicat, déjà déclinée pour habiller les bus de certaines lignes Mobilien. Cette fois-ci, les deux couleurs associées sont le bleu et le vert (bleu et orange pour Mobilien), et la zone bleue est en plus découpée en forme de vague. Une identité visuelle qui habillera aussi totalement les bateaux, qui seront ainsi bien visibles sur la Seine... mais aussi dans le paysage des transports régionaux, dominé jusqu’ici par le vert jade RATP et le bleu-blanc-rouge du RER.

L’exploitation de la ligne a été confiée par le STIF à la Compagnie des Batobus (celle qui, comme son nom l’indique, exploite déjà le Batobus), membre du groupe Bateaux Parisiens (l’un des principaux exploitants de bateaux-mouches sur la Seine). Preuve que les entreprises déjà bien implantées localement, grâce à leur infrastructure et à leur connaissance du marché, ont souvent un avantage décisif dans les procédures d’appel d’offres...

Contrairement aux lignes touristiques (qui s’arrêtent plusieurs semaines en plein hiver pour l’entretien des bateaux), Voguéo circulera tous les jours de l’année. Mais le service pourra néanmoins être limité ou suspendu en cas de crue sur la Seine. En ce moment, les Batobus sont d’ailleurs limités pour cette raison au parcours Louvre — Tour Eiffel.

Voguéo circulera également avec une fréquence relativement élevée — et en tout cas comparable à celle des autres navettes fluviales en service : 20 minutes en heures de pointe, 30 minutes en heures creuses et le week-end. Ce qui ne suffira pas à en faire une ligne « structurante » capable de drainer des flux importants. Mais c’est suffisamment attractif pour pouvoir valider la pertinence d’une idée de navette fluviale, et l’utilisation du bateau comme un moyen de transport public quotidien (ce qui est bien le principal objectif des deux prochaines années, jusqu’en 2010).

JPEG - 96 ko
Mise à l’eau du premier catamaran Voguéo
l’occasion de découvrir en vraie grandeur sa livrée vert et bleu, qui le distingue des moyens de transport existants (métro, RER...) et identifie bien le STIF comme maître à bord (doc. STIF)

Mais la véritable nouveauté apportée par Voguéo, par rapport aux autres bateaux qui sillonnent déjà la Seine, c’est sa tarification. Ou plutôt son intégration à la tarification existante, c’est-à-dire qu’il sera accessible avec tous les abonnements franciliens (Carte Intégrale annuelle, Orange mensuelle ou hebdomadaire, etc.). Seuls les voyageurs occasionnels devront utiliser un billet spécifique : un ticket à l’unité, vendu 3 €. L’idée du STIF est en effet de fidéliser une clientèle ayant intégré le bateau dans ses moyens de déplacements habituels, plutôt que d’encourager les croisières sur la Seine à vil prix (par exemple celui du ticket t+, 1,50 €, ce qui aurait d’ailleurs constitué une concurrence guère loyale pour les services touristiques existants...).

Et l’intégration tarifaire, qui a tant fait défaut à Batobus, pourrait bien assurer cette fois-ci le succès de Voguéo. Le confort d’utilisation des abonnements, la possibilité de sauter dans le premier métro ou bus venu au gré des besoins, sont tellement entrés dans les mœurs qu’un service « à supplément », où il faut payer un montant (même symbolique) à chaque voyage, partirait avec un handicap dissuasif. Au contraire, pour le prix d’un voyage en métro ou en bus 24, on trouvera certainement des volontaires qui ne sont pas à un quart d’heure près pour faire le trajet sur la Seine, au grand air et moins bousculés par la cohue.

Les catamarans Voguéo

Contrairement au Navibus nantais, lancé en 2003 avec un bateau racheté d’occasion, le service Voguéo sera exploité avec quatre bateaux neufs construits pour l’occasion, sous la maîtrise d’œuvre de Yacht Concept.

PNG - 191 ko

Le modèle retenu est un catamaran de 40 pieds (12,30 m de long) et 5,20 m de large, avec un tirant d’eau de 1,20 m, et deux moteurs de 50 chevaux (37 kW). Chaque bateau, qui pèse 10,5 t, offre 75 places et embarquera également deux membres d’équipage : le capitaine et un matelot, chargé de l’accueil à bord et de l’amarrage aux appontements.

Réalisés en composite, ces bateaux sont conçus par les architectes spécialisés Michel Joubert et Franck Darnet, et construits par le chantier naval Fountaine Pajot. Cette entreprise française basée à Aigrefeuille-d’Aunis (Charente Maritime) est le leader mondial des petits catamarans de croisière. L’opération a été menée dans un délai très court, puisque le projet n’a véritablement été lancé qu’avec la décision du STIF du 10 octobre 2007, fixant dans le même temps un objectif de mise en service au 1er juin 2008.

La phase de conception s’est ainsi étendue de la mi-janvier à la mi-mars, le premier bateau étant mis en chantier dès le mois de février — et livré, conformément au planning prévu, à la mi-avril — les trois autres devant suivre au rythme d’un tous les 15 jours jusqu’à la fin mai.

Vivement dimanche

On entre ainsi dans la phase concrète : tout juste mis à l’eau, le premier bateau a été présenté à la presse le lundi 14 avril. Il a débuté ses essais techniques sur la Seine dans la foulée, le mercredi 16 avril. Les promeneurs sur les berges du fleuve pourront ainsi l’apercevoir en avant-première dans les semaines qui viennent. Et les cinq escales prévues sont en cours d’installation. Pour juger sur pièces en conditions réelles d’exploitation (quel sera le temps de parcours effectif ? Voguéo est-il réellement commode d’utilisation ?), rendez-vous à partir du 1er juin. Où le bateau, surtout s’il fait beau, sera certainement pris d’assaut par les journalistes, les flâneurs et les curieux, comme le tramway en son temps : ce jour inaugural sera un dimanche...

JPEG - 351.7 ko
Le premier bateau Voguéo sous le pont Nelson Mandela (Ivry)
à proximité de la future escale Ivry — Port (doc. STIF)

Et ensuite ? La ligne est encore qualifiée d’« expérimentale » à l’heure actuelle — mais si la fréquentation est au rendez-vous, le STIF envisage d’ores et déjà un prolongement : en 2010, le service Voguéo pourrait ainsi s’étendre à l’Ouest jusqu’à Suresnes, à l’extrémité du bief de Paris (au-delà, il faudrait franchir une écluse, ce qui prendrait trop de temps pour que le bateau offre un service attractif).

Paris renouerait alors avec la belle époque des transports publics, ou plutôt les transports publics de la Belle Époque : avant d’être concurrencées par le métro, le RER et surtout la voiture, il a existé longtemps des navettes de transport public sur la Seine. Elles étaient exploitées en dernier lieu par la STCRP, ancêtre de la RATP, de 1921 jusqu’à la Guerre. Devenue une entreprise intégrée par excellence, la STCRP exploitait aussi les tramways et les autobus de la capitale. Avec un maillage et une cohérence du réseau que le STIF, pourtant à vocation multimodale lui aussi, a bien de la peine à recréer aujourd’hui.

Dernière mise à jour
23 août 2009  16h57
82 messages ont été postés à la suite de cet article
Vers...
Dernier : 21/12/2012, 11h02 • aleske
Lecture thématique
Une sélection autour du même sujet
Evolution des réseaux
VoguéoVoguéo
Du même auteur
Jeff :o)
Ailleurs sur le réseau
Rechercher
Notes

[1] Il y a chaque jour 9 millions de voyages sur le réseau RATP et environ 2,5 millions sur le réseau Transilien SNCF. À rapprocher des 50 à 70 000 utilisations quotidiennes du Vélib’, et de la capacité de la navette fluviale, environ 9 000 voyages/jour.

Vers...
Tenue de soirée pour les bus
Vers...
Dernier : 21/12/2012, 11h02 • aleske
Vers...
L'actualité du mois
Vers...
Les collectivités locales améliorent leurs réseaux


 Forum

82 message(s) a (ont) été posté(s) à la suite de cet article, dans 12 discussion(s) :
1. PAS DE TARIFS REDUITS POUR LES ENFANTS !!!!!
1er juillet 2009, par ALEXANDRE HITTI
2. Voguéo, qu’est ce que ca donne ?
9 juillet 2008, par dvd +
3. Voguéo vraiment très agréable
2 juillet 2008, par François B
4. Voguéo bientôt dans le grand bain
28 juin 2008, par Hugues
5. Voguéo bientôt dans le grand bain
22 mai 2008, par Musicien77
6. Voguéo bientôt dans le grand bain
19 mai 2008, par toto
7. Voguéo risque de boire un bouillon
17 mai 2008, par dvd+
8. Voguéo inauguration
9 mai 2008, par flore
9. Voguéo bientôt dans le grand bain
1er mai 2008, par Marc
10. Amplitude horaire de Voguéo
19 avril 2008, par Cramos
11. Voguéo bientôt dans le grand bain
19 avril 2008, par jacques
12. Voguéo bientôt dans le grand bain
18 avril 2008, par JB

Engager une nouvelle discussion

 
PAS DE TARIFS REDUITS POUR LES ENFANTS !!!!!
1er juillet 2009, 11:28 • par ALEXANDRE HITTI  
Astuces pour une vie plus pratiks
J’apprécie que l’on puisse emprunter Voguéo avec un abonnement NAVIGO, en revanche, le prix du voyage à l’unité de VOGUEO est trop élevé (3 EUROS) pour le service offert tel qu’il est aujourd’hui, de plus, il n’y a pas de tarif réduit pour les enfants, ce n’est pas du tout incitatif pour encourager les usagers à emprunter ce moyen de transport, d’autant plus que pour le moment, le trajet est assez limité (Gare d’Austerlitz-Maisons Alfort) et offre peu de correspondances avec les autres moyens de transports parisiens, et pour l’instant, il n’y a pas de date de mise en service determinée pour le prolongement jusqu’à Suresnes (Hauts-de-Seine), prévu courant 2010.

PAS DE TARIFS REDUITS POUR LES ENFANTS !!!!!
1er juillet 2009, 16:19 • par wave  

Etant donné qu’il faut amortir les bateaux, il n’est pas possible d’en prévoir davantage pour les beaux jours. Sinon ça deviendrait un transport touristique, avec un tarif adapté pour que la période touristique suffise à amortir l’investissement...

Là, le but est de proposer un transport en commun toute l’année, si possible accessible aux abonnés même pendant les beaux jours sans faire 1 heure de queue, c’est pour ça que le tarif n’incite pas à un déplacement occasionnel et que c’est bien plus cher qu’un ticket de métro.

Malgré tout, si on veut vraiment faire un tour sur la seine, 3€ pour une petite demi-heure, je pense que c’est vraiment pas grand chose par rapport à ce que proposent les offres touristiques.


PAS DE TARIFS REDUITS POUR LES ENFANTS !!!!!
8 février 2010, 19:49  
astuce
Voguéo est maintenant accessible avec le pass naviguo ! c’est vraiment très pratique. Dommage que le billet pour les voyageurs occasionnels soit un peu trop cher à 3 euros. Mais c’est tout de même un bon truc pour économiser

PAS DE TARIFS REDUITS POUR LES ENFANTS !!!!!
8 février 2010, 22:49 • par Musicien77  

Navigo est accepté sur Voguéo depuis le début... il n’y a vraiment rien de nouveau ! Il aurait été dommage que Navigo ne permette pas de naviguer...

Quant au tarif spécial, il est expliqué dans cet article.

Voguéo, qu’est ce que ca donne ?
9 juillet 2008, 19:53 • par dvd +  
Voici déjà deux semaines que circule vogueo, qui peut nous donner des nouvelles de cette ligne dont je persiste à penser qu’elle n’a qu’un caractère ludique et n’apporte rien en matière de volume d’offre de transport.

Voguéo, qu’est ce que ca donne ?
9 juillet 2008, 22:20 • par Mr. Lessec  

Bonjour,

Je suis un peu d’accord avec vous. Ayant eu l’occasion de faire un tour de Voguéo, pour moi le bateau se révèle inadapté en-dehors d’une utilisation touristique (hors cas particuliers type Venise).

Présenté comme un moyen de transport moderne et agréable, la navette fluviale en réalité est bien loin de cela : bateau très bruyant, secousses assez marquées et impression désagréable de se traîner. Par ailleurs, les escales sont mal signalisées (Austerlitz en particulier), peu commodes d’accès (loin des correspondances) et sans protection du vent ou de la pluie (sans vrai espace d’attente avec sièges). En terme de confort, pour moi c’est donc clairement moins bien qu’un RER et, au mieux, tout juste égal à un bus.

Malgré tout il est vrai que c’est une initiative louable et salutaire, mais par rapport au budget engagé le compte n’y est clairement pas.


Voguéo, qu’est ce que ca donne ?
9 juillet 2008, 22:24 • par Musicien77  

Désolé de me répéter, mais au nom de quoi ce qui fonctionne à Nantes, à Londres, ou encore à Hambourg (histoire de prendre 3 pays différents, et je ne parle pas de Venise qui est vraiment à part), ne fonctionnerait pas en Île-de-France ?

Si vous préférez prendre le métro ou le bus, personne ne vous oblige à y renoncer pour le bateau.


Voguéo, qu’est ce que ca donne ?
10 juillet 2008, 00:57 • par Haru  
C’est la même problématique que j’avais évoqué sur l’article de la restructuration bus suite au prolongement de la ligne 13. Ce qui est proposé c’est une alternative possible qui répond à un autre besoin. Nul doute que les gens très pressés prennent et prendront le métro, ils ne rentreront pas tous dans les bateaux, de toute façon. Après, il y a des cas particuliers. Si on a des bagages, si l’on est pas pressé, si l’on est claustrophobe, si on a envie de changer... De nombreuses raisons font qu’on peux privilégier un moyen alternatif proposant, le cas échéant, un confort et des conditions de voyage différents. Certes, encore une fois, ce n’est pas la solution miracle, le trafic potentiel, en imaginant transporter à plein, se comptera au mieux en milliers de personnes, tout au plus, à peine une ou deux rames de métro. Maintenant, d’avoir le choix est à mon sens, toujours une bonne chose.

Voguéo, qu’est ce que ca donne ?
10 juillet 2008, 06:42 • par Musicien77  
Exactement... et « une ou deux rames de métro », typiquement, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase sur certaines lignes en limite de saturation.

Voguéo, qu’est ce que ca donne ?
10 juillet 2008, 10:42 • par Pierrot  
Je n’arrive pas à comprendre pourquoi vous pestez contre Voguéo. Les navettes fluviales apportent un complément dans l’offre de transports parisiens. C’est une possibilité supplémentaire qui ne supprime rien et remplace rien parmi l’existant. Bref, c’est une plus-value, et je ne vois pas en quoi une plus-value serait un mal.
Peut-être avez-vous peur de son inutilité ? Mais comme l’ont si bien précisé Musicien77, Haru et Cécile, Voguéo tente de compléter l’offre existante en proposant une alternative différente aux métros et bus et en tentant ainsi de s’ouvrir à une nouvelle demande. Pour reprendre Musicien77, les exemples nantais et étrangers montrent qu’il existe une clientèle pour ce genre de transport. Il est donc intéressant de tâter le terrain parisien, et de voir si cette clientèle existe dans la capitale. Il est encore trop tôt pour tirer à boulet rouge sur cette idée du STIF (qui a certes beaucoup de mauvaises idées, mais qui sait quand même en tirer des bonnes... sans vouloir enclencher de polémique, bien évidemment ;)).

Voguéo, qu’est ce que ca donne ?
10 juillet 2008, 08:48 • par Musicien77  

Voici déjà deux semaines que circule vogueo

Voici seulement deux semaines que circule Voguéo, de surcroît à une période où même les transports conventionnels font moins le plein que d’habitude.

Je sens bien que vous êtes impatient d’avoir en votre possession un résultat de comptages catastrophique, qui serait le prétexte parfait pour enterrer définitivement la ligne. Sachez que si le STIF a décidé d’expérimenter le service pendant deux ans et demi, ce n’est pas que pour faire joli. Au début (quel que soit le mode de transport), la montée en puissance est toujours lente, il faut faire connaître ce moyen de transport, il faut que les voyageurs, petit à petit, l’intègrent, etc. Et à côté de ça il faut avoir des données sur différentes périodes (en fonction de l’heure, en fonction des jours, en fonction des saisons, etc.)


Voguéo, qu’est ce que ca donne ?
10 juillet 2008, 09:30 • par Cécile  
Je crois qu’il est inutile d’essayer de comparer le bateau avec un métro ou un RER, c’est vraiment trop différent. Il ne s’agit pas de faire un report de trafic significatif mais de proposer un produit susceptible de s’adresser aussi aux Parisiens/banlieusards, et pas seulement aux touristes. Je ne crois pas qu’on remplira Voguéo avec des domicile-travail. Seulement, pour certains trajets où on n’est pas pressés, on peut supposer que beaucoup de Parisiens qui ne peuvent se permettre de partir en vacances apprécieront. Chez Metro-Pole, on a peut-être du mal à imaginer cela, mais je connais des tas de gens de province, de l’étranger ou même de banlieue qui viennent étudier ou travailler à Paris et qui ont une sainte horreur des transports en tunnel ! De toutes façons, deux semaines ne suffisent pas pour dresser un bilan sérieux. Voyons d’abord comment se passe l’été.

Voguéo, qu’est ce que ca donne ?
10 juillet 2008, 11:08 • par rafael  
Moi, je suis pas un antivoguéo mais je pense qu’il y’avait des domaines financièrement prioritaires par rapport à voguéo.

Voguéo, qu’est ce que ca donne ?
10 juillet 2008, 15:59 • par Haru  

Sans doute mais le coût de Voguéo est une goutte d’eau dans budget immense... 5M€, c’est à peine une rame transilien ou RER ! A absolument rien dans un quelconque chantier qui se compte toujours en dizaines de millions d’euros.

De plus, n’oublions pas que Voguéo est encore au stade expérimental et que d’ici quelque mois, on pourrait voir une significative augmentation de la vitesse de circulation qui serait susceptible de rendre réellement intéressant certains trajets. Sans compter qu’il est toujours intéressant, à mon sens, de créer des nouvelles lignes, cela crée à l’occasion quelques emplois. En ces temps, on ne peux que s’en réjouir.


Voguéo, qu’est ce que ça donne ?
10 juillet 2008, 16:11 • par Musicien77  
Dossier de presse Voguéo

Pour être précis, Voguéo a créé une quinzaine d’emplois chez Batobus, environ (l’autre quinzaine étant affectée précédemment à d’autres dessertes) : les 14 capitaines étaient auparavant matelots sur d’autres lignes ; les 14 matelots ont été recrutés à l’extérieur ; la base logistique est dirigée par un ancien capitaine, et, pour les 5 autres employés de la base logistique, je ne sais pas.

Effectivement, il est utile de rappeler que le STIF espère toujours obtenir une dérogation pour naviguer à 18 km/h sur toute la ligne, contre 12 à Paris et 18 en banlieue. Cela permettrait de gagner de précieuses minutes... mais tant que la dérogation n’est pas obtenue, restons prudents.

Et, comme vous le rappelez, ce n’est pas Voguéo qui plombera les comptes du STIF et qui compromettra les grands projets. Ce qui ralentit voire compromet de grands projets, c’est l’inaction, l’indécision, la commande de nouvelles études alors qu’une étude bouclée existe déjà, l’envie de gratter le moindre centime et au final d’arriver à des solutions ubuesques, etc.


Voguéo, qu’est ce que ca donne ?
10 juillet 2008, 13:56 • par dvd+  

N’allez pas croire que je sois contre voguéo, le ludique a parfaitement sa place, il n’y a fort heureusement pas que le métro-boulot-dodo. La seule chose que j’aimerais connaître c’est le coût KM/passager et si finalement ce ne sont pas les voyageurs entassés dans le métro aux heures de pointe qui vont payer l’agrément de cette croisière urbaine.

au fait, y a t il assez de brassières de sauvetage ?


Voguéo, qu’est ce que ca donne ?
10 juillet 2008, 14:25 • par Musicien77  

Le coût de Voguéo pour le STIF, il est public et vous pouvez le trouver sur le site de Voguéo lui-même : 4,6 M€ HT par an.

71 % du temps (soit environ 260 jours), on est en service semaine, avec 35 allers-retours. 29 % du temps (soit environ 105 jours), on est en service week-end, avec 21 allers-retours. Au final, Voguéo parcourt donc 9,26 km * (70 départs * 260 jours + 42 départs * 105 jours) = 209 369 km par an.

Le coût est donc de 22 € par km.

Supposons que chaque bateau réussisse à transporter 50 personnes en moyenne (la capacité est de 70 places, et avec les gens qui montent et qui descendent à chaque escale, un bateau plein pourrait transporter 100 personnes environ). On peut donc espérer un trafic annuel de 50 passagers * (70 départs * 260 jours + 42 départs * 105 jours) = 1 130 500 passagers annuels.

Le coût est donc de 4 € par voyageur.

Chaque passager parcourt donc en moyenne 5,4 km, ce qui fait, si je ne me suis pas trompé dans les calculs, moins d’un euro par passager et par km.


Voguéo, c’est fini - comme prévu
19 décembre 2012, 19:24 • par dvd+  
Ayant appris que Vogueo allait s’arrêter, j’ai repris mes message sur vogueo et je constate que j’avais (comme d’autres) prévu dès l’origine que ce service n’était pas viable. Avec un peu de bon sens on aurait vraiment pu économiser beaucoup d’argent.

Voguéo, c’est fini - comme prévu
19 décembre 2012, 23:04 • par Cramos  
Vous avez tout faux, puisque Voguéo est déjà arrêté, mais qu’il va être réactivé sous forme de 3 lignes au lieu d’une !

Voguéo, c’est fini - comme prévu
19 décembre 2012, 23:22  

Bonsoir

A ce sujet , pouvez-vous me renseigner sur ce service de catamarans qui dessert la darse du centre commercial Millénaire proche de la porte d’Aubervilliers ? Les embarcations semblent se diriger vers Paris par le canal St Denis mais je n’ai jamais eu l’occasion d’essayer ( trop de trains dans la tête ! Arf ! ) . Exploitation dûe à un privé ou service public pour desservir tous ces magasins d’une autre façon qu’un service routier ?

Merci .


Voguéo, c’est fini - comme prévu
20 décembre 2012, 07:35 • par Cramos  
Que voulez-vous savoir exactement ? Les bateaux circulent entre le centre commercial et l’embarcadère de Corentin Cariou. Ils sont gratuits et doivent être financés par le centre commercial.

Voguéo, c’est fini - comme prévu
20 décembre 2012, 08:20  

Bonjour

Merci pour votre réponse . Ce qui est intéressant de savoir est donc que l’embarcadère de Corentin-Cariou doit se situer pas loin de la station de métro de la ligne 7 et qu’il est pratique pour se rendre à ce centre commercial et d’une façon originale , autre que la voiture et les bus ( pris dans la circulation car sur le périphérique dans le secteur c’est bien chargé à la pointe du soir notament ) .


Voguéo, c’est fini - comme prévu
20 décembre 2012, 14:48 • par Pithou  
L’embarcadère se trouve pratiquement à équidistance entre les stations Corentin Cariou et Porte de la Villette et non loin de la station du T3b.

Voguéo, c’est fini - comme prévu
20 décembre 2012, 20:25  
DVD+
La concertation pour les 3 lignes c’est de la rigolade, elle est terminée depuis 9 mois et on ne voit pas l’ombre d’un redémarrage. Heureusement d’ailleurs car c’est vraiment une idée pour bobo, les lignes envisagées suivent exactement la ligne C du RER. Donc seuls les gens souhaitant se promener tranquillement sur la seine pour un faible coût l’utiliseraient. Le déficit d’exploitation est trop énorme, la fréquentation très basse. Selon un rapport de la chambre régionale des comptes de mars 2010, « le coût d’exploitation du service correspond à celui de deux lignes de bus moyennes, tandis que la fréquentation équivaut à un dixième de celle d’une seule de ces deux lignes de bus ».

Voguéo, c’est fini - comme prévu
20 décembre 2012, 23:50 • par Cramos  
Pourtant, Voguéo reprendra bien du service en 2013, que cela vous déplaise ou non !

Voguéo, c’est fini - comme prévu
21 décembre 2012, 11:02 • par aleske  

Un article du blog "transports" du Monde rapporte une propos de dessous de table affirmant que l’appel d’offres lancé par le STIF serait annoncé infructueux... Mais pour des raisons peu claires. Changement d’avis de Bargeton ? Offres des candidats réellement plus chères que prévu ? Le dernier a t-il entraîné le premier ? Bref.

http://transports.blog.lemonde.fr/2012/12/18/paris-laisse-couler-sa-navette-fluviale/

Voguéo vraiment très agréable
2 juillet 2008, 10:31 • par François B  

il est 14h30 ce dimanche 30 juin je sort du métro à la station maison alfort école vétérinaire lorsque je vois ce panneau (Voguéo suivez les fleches ------ je longe le coté gauche de l’église puis un peu encore à gauche et je descend !!! ça y est voici l’escale qui est indiquée... Me voila donc dans un bateau tout beau tout neuf vert bleu et blanc !!! je prend place à bord et me voila voguant au fil de l’eau vers la gare d’austerlitz !!! En chemin il y aura plusieurs escales (biliothèque F mitterand,ivry mandela etc etc...)

j’ai passé un exellent après midi ce dimanche là et cela change du bus et du métro...

Voguéo bientôt dans le grand bain
28 juin 2008, 08:28 • par Hugues  

Amusant : votre carte a été reprise par... la Ville de Paris !

http://www.paris.fr/portail/deplacements/Portal.lut ?page_id=2&document_type_id=2&document_id=52397&portlet_id=826


Voguéo bientôt dans le grand bain
28 juin 2008, 09:16 • par IceFlyer  
Tiens en parlant de carte, quelqu’un sait où trouver le plan de ligne que l’on a pu voir hier dans les pub de nos journaux ?

Voguéo bientôt dans le grand bain
28 juin 2008, 21:42 • par Cramos  
Plan également repris par le STIF ! (Un comble puisque le STIF a du créer sa carte pour les documents commerciaux). Il n’a donc pas repris son plan pour son site en ligne ! Et n’a pas mentionné sa source.

Voguéo bientôt dans le grand bain
28 juin 2008, 22:06  
Le plan du STIF n’est pas celui de Metropole. Ils ont refait le même en s’inspirant très fort de métropole mais ce n’est pas le même (quelques détails changent)...

Voguéo bientôt dans le grand bain
28 juin 2008, 23:08 • par Musicien77  
Comparez réellement les deux, et vous verrez que, globalement, ça a été retouché, mais surtout pas refait et modifié. Les noms des escales n’ont même pas été mis à jour (notre carte datait de l’été 2007, où les noms étaient encore provisoires).

Voguéo bientôt dans le grand bain
29 juin 2008, 08:42 • par Musicien77  
Site qui a été d’une réactivité exemplaire quand nous l’avons contacté pour rajouter les sources, je tiens à le signaler...

Voguéo bientôt dans le grand bain
22 mai 2008, 19:38 • par Musicien77  

L’inauguration aura finalement lieu le samedi 28 juin 2008. Mise en service dans la foulée.

L’exploitant (Batobus) avait besoin de ces quelques semaines pour terminer d’adapter les bateaux (sièges, baies vitrées, etc.) et les escales.

Voguéo bientôt dans le grand bain
19 mai 2008, 14:41 • par toto  
en velo on met a peine 20 minutes mais je tenterai l’experience si les velos sont tolérés a bord

Voguéo risque de boire un bouillon
17 mai 2008, 18:01 • par dvd+  

l’idée est intéressante sur le papier, mais dans la pratique je pense que ce service attirera plus les passagers peu pressés souhaitant joindre l’utile à l’agréable avec une petite promenade sur la Seine que ceux se rendant à leur travail avec un horaire serré à tenir. Par ailleurs, la ligne de métro et le bus 24 ne sont surchargés qu’aux heures de pointe, et je ne pense pas que l’"écrémage" espéré se fera sentir, car les utilisateurs potentiels de vogueo ne voyagent probablement pas à ces heures là.

Nous serons fixés après un hiver de navigation ...


Voguéo risque de boire un bouillon
17 mai 2008, 19:01 • par TGV  

Pour le bus 24 je sais pas (les rares fois où je l’ai pris, il était blindé)

Par contre le métro 8 est assez chargé toute la journée.

Après, je suis pas convaincu non plus que Voguéo puisse désengorger quoique ce soit. A la limite, si il y a une réelle publicité autour (avec affichage de la ligne dans les métro à côté des lignes de métro/tram/rer et indication sur la carte de paris (et de l’idf) et affichage de la ligne en tant que correspondance dans le 8 notemment, alors dans ce cas peut être que les gens penseront à cette ligne.

40min pour austerlitz, c’est pas si long que ça depuis maisons alfort (en métro, ça doit taper dans les 25 à 30 min...)


Voguéo risque de boire un bouillon
18 mai 2008, 14:00 • par Cramos  

Par contre le métro 8 est assez chargé toute la journée.

Je ne suis pas d’accord. Comme l’a écrit le contributeur auquel vous répondez, la ligne 8 est chargée uniquement aux heures de pointe. Le reste de la journée, c’est totalement acceptable, surtout s’il on monte à Maisons-Alfort.

Quant à l’affichage, Voguéo est déjà présent sur tous les plans RATP (métro Paris, bus, etc.) C’est déjà pas mal attendons voir s’il apparaît sur les plans thermomètres de la ligne 8 et sur ceux de la ligne 5. Cela serait tout cde même un minimum.


Voguéo risque de boire un bouillon
18 mai 2008, 18:35 • par TGV  

C’est acceptable, certes (on trouve des places assises), mais cela reste chargé à Maisons-alfort.

NB : Je compare à la ligne 14 aux mêmes heures vers Bercy.

Dans le 14, y a bien assez de places partout, dansle 8 y en a quand même nettement moins. Après, l’inter circulation du MP89CA ou le fait que le 14 passe toutes les 2 minutes alors que le 8 passe toutes les 5 minutes (en heure creuses) joue surement un rôle là dedans.

Hors sujet : Quelqu’un sait quand ils vont rénover les rames du 8 ?


Voguéo risque de boire un bouillon
18 mai 2008, 20:04 • par Lunon  

Vu le fiasco de l’entreprise qui rénove les rames de la 13 (boite mise en faillite et une rame complètement désossée encore à Cannes la Bocca), je pense que ce n’est pas pour tout de suite.

Lunon


Voguéo risque de boire un bouillon
17 mai 2008, 20:11  
Faute de pouvoir le caser ailleurs, un autre "bouillon" se profile : le trop fameux "tram sur pneu". Une info en date du 16 mai, glanée sur le site ’Espace Train’ reprenant le site ’Maville.com’, indique que le ’tram sur pneu’ de Caen vieillit mal et provoque pas mal de soucis d’exploitation depuis 2 mois, avec une allusion à quelques difficultés du côté de Nancy. Certes c’est du ’Bombardier’alors qu’il semble que ce soit Lohr du côté parisien . . . mais quand même, on peut rester perplexe . . .

Voguéo risque de boire un bouillon
17 mai 2008, 23:16 • par TGV  
le tram sur pneu est une absurdité absolue, ça ne fait aucun doute

Voguéo risque de boire un bouillon
17 mai 2008, 23:28  
on s’éloigne de vogueo, mais le tram sur pneu, n’est ce pas tout simplement un trolleybus ?

Voguéo risque de boire un bouillon
17 mai 2008, 23:30 • par Musicien77  

Rien à voir : un tram, sur fer ou sur pneu, c’est nécessairement guidé. Mais rien n’oblige à ce qu’il soit à traction électrique (même si, dans les faits, c’est le cas).

Un trolleybus, c’est un bus à traction électrique. Guidé ou pas.

Merci de réserver cette discussion à Voguéo, désormais. La digression est close. Pour parler des trams sur pneus, essayez de retrouver de vieux articles sur le Translohr notamment, on en a publié l’année dernière.


Voguéo risque de boire un bouillon
18 mai 2008, 00:47  
Merci de rediriger, car difficile à trouver

Voguéo risque de boire un bouillon
18 mai 2008, 08:28 • par Musicien77  
Ici ou ...

Voguéo inauguration
9 mai 2008, 22:10 • par flore  
Pour info : La station bateau-bus "école-vétérinaire de Maisons-Alfort sera inauguré le week-end du festival de l’eau qui se déroule à la fin mai.

Voguéo inauguration
9 mai 2008, 22:33 • par Musicien77  

Le 24 mai, pour être précis, et pour l’ensemble de la ligne. Nous aurons l’occasion d’y revenir.

Mais les circulations commerciales ne commenceront que le 1er juin, comme prévu.


Voguéo inauguration
23 mai 2008, 18:46 • par Jeff :o)  

Pour info : La station bateau-bus "école-vétérinaire de Maisons-Alfort sera inauguré le week-end du festival de l’eau qui se déroule à la fin mai.

En fait, la mise en service ayant été reportée, cet événement a été annulé par le STIF.

Mais sinon, le Festival de l’Oh se déroule selon la programmation prévue. Vous pouvez y faire un saut ce week-end...

Voguéo bientôt dans le grand bain
1er mai 2008, 13:50 • par Marc  
Question pollution, le bilan est intéressant : deux moteurs de 50 ch pour déplacer 10 tonnes avec 75 places à bord, c’est plus efficace qu’un bus. Seul problème, la vitesse, mais à voir les embouteillages "à terre", c’est jouable. La prolongation vers l’ouest sera bienvenue. Avec la possibilité de le prendre avec un abonnement, souhaitons que notre Vaporetto trouve vite sa clientèle.

Amplitude horaire de Voguéo
19 avril 2008, 22:07 • par Cramos  
C’est moi ou il n’est pas précisé dans cet article les heures de fonctionnement prévues de cette navette fluviale ? Du genre 5h30 à 1h15 ? :-)

Amplitude horaire de Voguéo
20 avril 2008, 11:40 • par Laurent 95  

Bonjour Cramos

Bien vu pour l’amplitude de fonctionnement . Le texte ne dit pas combien de places ( assises et debouts ) sont proposées dans ces catamarans ; Au début , il ne devrait pas y avoir foule ( quoi que la curiosité de ce mode de déplacement quotidient ) , mais si le succès est de mise , quatre bateaux seront un peu justes si un doit servir de réserve ou se trouve en maintenance ( il n’est pas non plus précisé où ils seront entretenus ) .

Cordialement


Amplitude horaire de Voguéo
20 avril 2008, 11:46 • par Musicien77  

Pour le nombre de places par bateau, lisez mieux : on indique 75 places.

Pour l’amplitude, j’avais pu lire il y a quelques temps 7h - 20h30, mais je ne sais pas si c’est toujours prévu comme ça.

Voguéo bientôt dans le grand bain
19 avril 2008, 11:08 • par jacques  

Excellente idée ! Pourquoi ne pas mettre en place des lignes de métro flottant. Il y aurait de quoi prolonger Voguéo vers St Michel ND , voire Pont Neuf.

Autre idée : pourquoi ne songerait-on pas à créer des accès directs depuis les quais de Seine à certaines stations de métro : Pont Neuf, Châtelet 7, Sully Morland ou St Michel ND RER C ?


Voguéo bientôt dans le grand bain
19 avril 2008, 11:11 • par Musicien77  

Il y aurait de quoi prolonger Voguéo vers St Michel ND , voire Pont Neuf.

C’est exactement ce qui est prévu, et annoncé à la fin de cet article :

Et ensuite ? La ligne est encore qualifiée d’« expérimentale » à l’heure actuelle — mais si la fréquentation est au rendez-vous, le STIF envisage d’ores et déjà un prolongement : en 2010, le service Voguéo pourrait ainsi s’étendre à l’Ouest jusqu’à Suresnes, à l’extrémité du bief de Paris (au-delà, il faudrait franchir une écluse, ce qui prendrait trop de temps pour que le bateau offre un service attractif).


Voguéo bientôt dans le grand bain
20 avril 2008, 18:05 • par Georges  

On pourrait même imaginer plusieurs lignes, disons par exemple Saint Denis à Bibliothèque, Issy à Saint Maur, et Invalides à Pantin par le canal Saint Martin .... Et pourquoi pas Choisy le Roi à Saint Denis la aussi par les canaux ?

Oui, je sais, les quelques écluses ... Je ne suis pas sûr que ce soit un obstacle insurmontable en terme d’agrément du voyage. peut-^etre en terme d’engorgement par le trafic commercial des péniches ? à voir ...


Voguéo bientôt dans le grand bain
11 mai 2008, 18:31 • par yves_de_paris  
Je ne pense pas qu’une ligne fluviale entre BFM et Saint-Denis soit vraiment valable ! Il faut deux heures pour faire Port de l’Arsenal-Stalingrad Demander la levée du pont de la rue de Crimée puis franchir les autres écluses du canal Sain-Denis ! (Il y en a sept entre le bassin de la Villette et Gennevilliers !) Résultat : trois bonnes heures de voyage entre BFM et Saint-Denis

Voguéo bientôt dans le grand bain
19 avril 2008, 13:27 • par Laurent 95  
Correspondances à grandes eaux

Bonjour Jacques

Il n’est pas dit que ces accès soient sécurisants en cas d’inondation . Nous ne sommes pas à l’abrit d’une montée des eaux comme en 1910 ! Il avait tellement plût que vous auriez pû vous rendre du quartier Massena à la gare St lazare en barque ( ligne 14 fluviale ) , pas en Voguéo !

Cordialement


Voguéo bientôt dans le grand bain
20 avril 2008, 21:54 • par jacqus  
Il me semble qu’il existe déjà des dispositifs de SAS. La station Charles Michelssur la ligne 10 en disposait. Il en est de même pour Embankment à Londres.

Voguéo bientôt dans le grand bain
19 avril 2008, 16:19 • par sdx  
Voila enfin le prolongement de la ligne 10 au delà d’Austerlitz. Mais plutôt que des rames de la 10 flottantes, il serait suffisant pour le trafic de ladite ligne 10 de mettre des roues à boudin sous les quatre catamarans et de les faire descendre dans le tunnel...

Voguéo bientôt dans le grand bain
19 avril 2008, 17:37 • par Haxo  

En parlant du prolongement de la ligne 10, il me semble que le SDRIF a oublié celui-ci...

Il était pourtant souhaité par certaines instances universitaires (UP7) et judiciaires (TGI) installées ou devant être installées dans les nouveaux quartier Paris Rive Gauche...

Si la seule réponse du STIF est de proposer ces modestes bateaux... je m’interroge vraiment sur leur utilité.


Voguéo bientôt dans le grand bain
19 avril 2008, 20:15 • par Haru  
Le problème majeur est que l’extension de la 10 vers BFM est que cela fait un peu complètement doublon avec le C... Mais j’imagine que cela évite des correspondances pour se rendre dans le quartier de jussieu ou autre. Je doute sérieusement que cela aurait un succès aussi important qu’un prolongement vers gare de lyon. Un prolongement qui serait certes couteux et complexe, mais qui offrirait un vrai regain d’intérêt pour cette ligne en cul de sac, un peu à la manière de chatelet l.11. Sans compter les prolongements dans l’est parisien que l’on pourrait envisager par la suite (par exemple, vers porte de vincennes pour correspondre avec le T3 prolongé tout en déchargeant la l.1)

Voguéo bientôt dans le grand bain
20 avril 2008, 21:59 • par jacques  
concernant la ligne 10 à GDL, l’obstacle est lié au passage du RER A. La Seule solution serait de positionner une correspondance avec le pôle GDL à Rue de Rambouillet, soit entre les stations Bercy et GDL, ce qui pénaliserait toute liaison à moins d’une liaison longue via le pôle RER avec la ligne 1. Hormis la ligne 14 entre BFM et GDL ou la ligne 5 entre Austerlitz et Bastille, la liaison entre les 2 gares est assez difficile par métro.

Voguéo bientôt dans le grand bain
21 avril 2008, 07:29 • par Haru  
Certes, cela ne serait pas une correspondance la plus aisée possible mais cela permettrait de donner un vrai sens à la ligne 10 et éviter la correspondance à pied... A la rigueur, un prolongement jusqu’a bercy obligerait à une double correspondance (ligne 14 ensuite) mais toujours moins absurde que de passer par bastille... Après il y a des bus Austerlitz/GDL mais bon... Maintenant, vu les tollés à l’époque de la ligne 14 d’une ouverture de ligne dans paris "au détriment" de la banlieue, et la mode aux prolongements station par station, on ne peux pas espérer un prolongement ambitieux de la 10 de type vers nation ou porte de vincennes (rêvons un peu) incluant un arrêt à GDL. On peux également dire aussi que même si un arrêt de la ligne 10 entre bercy et gare de lyon, plus qu’a la gare elle même serait un mieux et en l’occurence, n’arrêterait pas grand monde, le même problème se pose à montparnasse. En tout cas, cela permettrait de mieux relier les deux rives. Et il ne semble pas évident que Voguéo puisse concrètement, même avec un rythme de désserte "mobilien" (techniquement dur à mettre en place), compenser une telle desserte... Maintenant avec les investissements lourds, le problème est toujours le même, il faut que le problème soit mobilisateur à l’échelle politique, et que quelqu’un veuille bien payer la facture, alors qu’on a métro-féerique déja sur le feu...

Voguéo bientôt dans le grand bain
21 avril 2008, 12:18 • par dist  

Mouaih... rajouté un coude à une ligne déjà plus qu’un brin tortilleuse sur sa partie terminale me paraît presque criminel (je sais j’emploie des expressions assez forte, ne faites pas attention). Surtout qu’au final la correspondance entre les gares de Lyon et d’Austerlitz est plutôt aisée et agréable. Suffit de sortir et de traverser un pont. On connait pire ailleurs sur le réseau (Chatelet ou Montparnasse pour ne citer qu’eux).

Un peu aménager (avec marquage au sol et, révons un peu, lien abrité avec, révons beaucoup, avec tapis roulant) elle serait même plus que suffisante.

Si vous tenez tant à faire une liaison metropolitaine souterraine entre les deux gares on ferait mieux de prolonger la future ligne 15 jusque là. Pour le coup le projet me parraîtrait faire beaucoup plus sens en donnant à des quartiers mal desservis une ouverture sur un pole multimodal majeur (en plus de permetre une liaison entre les deux rives de la Seine).

La ligne 10 ferait mieux d’être prolonger vers l’est en mailant un peu plus le réseau (correspondance ligne 6, ligne 14 et tramway T3) et en desservant le beau quartier tout neuf de la BNF. Après elle pourrait s’enfoncer en banlieue en longeant plus ou moins les rives de la Seine et de la Marne pour aller desservir des quartiers pour le coup sans aucun transport lourd de type métro (en opposition à un prolongement vers Nation ou Vincennes). Bref un prolongement asez proche de voguéo dans sa partie expérimentale mais qui pousserait encore plus loin à l’Est.


Voguéo bientôt dans le grand bain
21 avril 2008, 15:24 • par Haxo  

Le coude de la ligne 10 vers la Gare de Lyon serait en effet plutôt tordu...

Un prolongement vers le sud semble plus naturel et je n’ai d’ailleurs jamais compris pourquoi on n’avait pas exploité la mise en œuvre du quartier Paris Rive Gauche pour que la ligne 10 puisse suivre le tracé de la nouvelle Avenue de France (en offrant une desserte plus fine que le RER C)

Ensuite, je pense que certains habitants de Ivry-sur-Seine et surtout de Alfortville seraient heureux d’avoir un métro... mais faute d’équipements régionaux lourds sur ces communes, il est à craindre que l’on ne trouve jamais les financements nécessaires.


Voguéo bientôt dans le grand bain
22 avril 2008, 12:58  

Desserte plus fine que le RER C

Encore une ligne doublon ? M1 et RER A, M4 et RER B, et maintenant M10 et RER C...

Prolonger à la Gare de Lyon semble plus porteur dans la mesure où on aurait une correspondance avec 2 lignes de métro et 2 RER. Quant à la suite, plutôt que Nation, je verrais plutôt Ledru-Rollin, Charonne et Alexandre Dumas, longer la PC et récupérer à Gambetta la 3bis. Maillage transversal de l’est parisien, qui manque singulièrement dans le XXe arrondissement.

Pour la desserte de la BNF depuis Austerlitz, pourquoi pas un tramway sur l’avenue de France, puis prolongé dans Vitry ?


Voguéo bientôt dans le grand bain
22 avril 2008, 13:07 • par georges  

pourquoi pas un tramway sur l’avenue de France, puis prolongé dans Vitry ?

Oui, pas idiot, mais plutot vers le nord d’Ivry ( RN 19, Chinagora ) puis pont d’Alfort et l’école vétérinaire en correspondance avec M8 et terminal bus. Après ... Vers Joinville ? Créteil ? Saint Maur ?


Les prolongements de métro doivent rester à quai
22 avril 2008, 13:12 • par Jeff :o)  
Merci d’en revenir au sujet initial, à savoir la navette fluviale. Ces digressions, pour stimulantes intellectuellement qu’elles soient, n’ont aucun intérêt pratique, aucune chance d’avoir une traduction concrète à moyen terme, et ont déjà fait consensus sur de multiples fils précédents.

Les prolongements de métro doivent rester à quai
23 avril 2008, 11:03 • par Florent  
les commentaires hors-sujet qui ont été faits sont intéressants car ils montrent bien le peu d’intérêt pour cette navette (les sujets sur le CDG Express, sur le prolongement d’Eole ou le débranchement de la ligne 13 ne donnent pas lieu à autant de digressions...) La priorité ce n’est quand même pas de créer une navette (lente) pour se ballader sur la Seine, c’est surtout de régler les problèmes de saturation de certaines lignes, de créer des moyens de transport là où il n’y a pas d’alternative, d’augmenter les fréquences, de faciliter la vie des gens qui sont en transit entre les gares etc. La navette ne paraît pas constituer une solution adaptée à toutes ces préoccupations...

Les prolongements de métro doivent rester à quai
23 avril 2008, 11:45 • par Jeff :o)  

les commentaires hors-sujet qui ont été faits sont intéressants car ils montrent bien le peu d’intérêt pour cette navette

En fait, non. Pour celui qui a lancé malgré lui la digression, sans doute. Mais rapidement, cet aspect a été complètement écarté par tous ceux qui ont poursuivi et qui se limitent à des élucubrations (pas forcément inintéressantes, mais lassantes quand c’est la vingtième fois) sur le prolongement de métro le plus judicieux à leurs yeux, le tracé optimal pour des raccordements imaginaires, etc. Avouez que ça n’a rien à voir, d’autant qu’il n’est absolument pas démontré, en passant, que ces prolongements rêvés auraient un effet utiles sur la désaturation du réseau (qui est un vrai problème, je suis le premier à l’écrire quand l’occasion s’en présente).

les sujets sur le CDG Express, sur le prolongement d’Eole ou le débranchement de la ligne 13 ne donnent pas lieu à autant de digressions...

En fait, si. Bien des sujets font naître des discussions très riches — par exemple celui-ci — et bien des sujets finissent par déclencher ce type de digressions (c’est un peu comme la loi de Godwin : sur un forum de transports, plus la discussion dure, plus la probabilité s’approche de 1...) — par exemple celui-ci ou celui-là. Et ce ne sont pas des cas isolés (si vous n’êtes pas enclin à me faire confiance, Google vous le confirmera aisément).

La navette ne paraît pas constituer une solution adaptée à toutes ces préoccupations...

Ce n’est pas son but non plus, remarquez. Mais vous n’êtes pas le seul à trouver que le STIF a tendance à multiplier ce genre de petites initiatives sympathiques, et les renforcements de lignes de bus, comme s’il lui fallait s’agiter pour mieux masquer son absence totale d’engagement pour résoudre les questions plus pressantes (Eole, ligne 13, ligne A, Tangentielles).


Voguéo bientôt dans le grand bain
23 avril 2008, 19:32 • par kil  
Un accès direct des quais aux stations, pourquoi pas, comme ça en cas d’inondation, les métros seront tous amphibies

Voguéo bientôt dans le grand bain
2 mai 2008, 14:00 • par Erwan  
De toute façon sur le RER C il y a déjà champs de Mars et Pont de l’Alma qui seraient automatiquement inondées. Et je ne suis pas sûr que les murs soeint étanchent à St Michel ou dans les tranchées de Javel ou St Bernard...

Voguéo Castor ?
2 mai 2008, 13:56 • par Erwan  

Excellente idée ! Pourquoi ne pas mettre en place des lignes de métro flottant. Il y aurait de quoi prolonger Voguéo vers St Michel ND , voire Pont Neuf.

Et pour remplacer les bus Castor pendant les travaux d’été ? Mais peut-être n’y a-t-il pas assez de capacité avec les bateaux ?


Voguéo Castor ?
2 mai 2008, 16:50  

Et pour remplacer les bus Castor pendant les travaux d’été

En parlant de Castor, quand RFF va-t’elle se décider à remplacer les vieux coupons de 20 mètres de rail sur traverses bois par de la LRS sur traverse béton ?? Promenez-vous le long de la tranchée Saint Bernard, écoutez le bruit des trains qui passent, ça fait vraiment misère pour un tronc commun de RER ....


Voguéo Castor ?
5 mai 2008, 14:41 • par IceFlyer  

En parlant de Castor, quand RFF va-t’elle se décider à remplacer les vieux coupons de 20 mètres de rail sur traverses bois par de la LRS sur traverse béton ?? Promenez-vous le long de la tranchée Saint Bernard, écoutez le bruit des trains qui passent, ça fait vraiment misère pour un tronc commun de RER ....

Pour la LRS, soit...Mais quelle différence entre les traverses bois et béton ? Les rails soudés existant aussi sur traverse bois.


Voguéo Castor ?
5 mai 2008, 16:04  

Les rails soudés existant aussi sur traverse bois

Oui, quand ça a été fait il y a un certain temps deja ? Car j’avais cru comprendre que RFF ne voulait plus équiper ses voies en bois mais uniquement en traverses béton - une histoire de préservation des forêts ainsi que de couts et de longévité supérieure et encore d’atténuation des bruits et vibrations ( jamais vu de lamelles isolantes caoutchouc sur traverses bois ).

A moins qu’on m’ait enduit avec de l’erreur ?


Voguéo Castor ?
5 mai 2008, 16:20  
Mais aussi, j’ai vu quelque part (où ?) que nos voisins allemands rencontreraient des difficultés avec leurs traverses béton, si j’ai bien compris quant à leur longévité ? Certaines structures se dégraderaient plus vite que prévu en prenant de l’âge ? Qui a des infos ?

Traverses béton
12 mai 2008, 22:44 • par Astrafa  
C’était dans la vie du Rail du 23 avril 2008, concernant les problèmes sur les traverses béton de la LGV Berlin - Hambourg, qui se fissuraient après 10 ans d’utilisation.

Traverses béton
19 mai 2008, 13:59  
La DB a de nombreux problemes avec des traverses beton et des poteaux de catenaires beton, en grande majorite a cause du sable utilise qui contennait trop de sel. Dans la plupart des cas ce sont des equipement manufactures a l epoque de la DDR.

Traverses béton
19 mai 2008, 15:41  
Le coup du sel dans le sable, je le crois très difficilement en Allemagne, même ex-RDA. C’est le cas très fréquemment en Afrique, où j’ai vécu un certain nombre d’années, quel que soit le pays (en bord de mer),et où s’écroulent d’une manière "officiellement" inexplicable certains bâtiments ; mais concernant l’Allemagne, je digère difficilement la pilule ! ! ! !

Voguéo bientôt dans le grand bain
18 avril 2008, 23:14 • par JB  
Les prochaines sections couvertes pourraient être amenées à couvrir un axe en semi-rocade banlieue/banlieue entre Asnières/Levallois et Pont de Neuilly permettant ainsi d’améliorer sensiblement les trajets Nord-Nord-Est et Est

Index Actualités Réseaux & lignes Horaires Infos techniques Photos Ailleurs