MétroPole > Actualités > septembre 2009 RSS Version imprimable
Actualités
La ligne vers l’aéroport d’Orly bat de l’aile

JetBus manque de se faire jeter 9 septembre 2009

La ligne JetBus, service express reliant l’aéroport d’Orly à Villejuif - Louis Aragon, a failli être définitivement supprimée au 1er septembre. Maintenue in extremis, elle semble plus que jamais en sursis.

Il était une fois...

Remontons dans le temps pour parler de la création de cette ligne. En 1984, alors que le prolongement de la ligne Métro7 vers Villejuif - Louis Aragon est en chantier [1], la RATP étudie la possibilité de créer une nouvelle ligne directe (d’indice 315 ou Orly Express) joignant le futur terminus du métro à l’aéroport d’Orly. Cet itinéraire est en effet géographiquement le plus direct entre Paris et Orly, et permettrait un accès commode depuis de nouveaux secteurs de la capitale (Opéra...). Considérant la concurrence vis-à-vis de OrlyBus (à l’époque connu sous l’indice 215), mais également des coûts de cette nouvelle ligne, le projet est mis en sommeil.

L’idée est pourtant relancée durant l’année 1986 : le STP, Syndicat des Transports Parisiens (ancêtre du STIF) lance alors une étude visant à améliorer l’accès à l’aéroport, dont la desserte a toujours été problématique et non-performante au regard de son homologue de Roissy. En effet, le nombre de passagers augmente d’année en année. Il est alors de 18 millions, et les prévisions tablent pour 25 millions à l’aube des années 2000 [2].

PNG - 38.1 ko
JetBus, ligne à tarification spéciale
Billet aller/retour et abonnement mensuel.
(doc. Daniel Meyer)

En février 1987, le STP lance un appel d’offres pour une liaison directe entre Orly et Villejuif - Louis Aragon. Le cahier des charges prévoit une desserte régulière et cadencée au moins aux 15 minutes. Cette ligne vise essentiellement la clientèle aéroportuaire, et l’exploitation ne devra pas entraîner de nouvelles dépenses publiques. D’où l’application d’une tarification spéciale s’élevant à 14,00 F (2,13 €) minimum.

Cinq transporteurs répondent à l’appel d’offres, dont Bouygues et Poma qui proposent un mini-métro (type SK) en viaduc au centre de la RN 7. Dans son dossier, la RATP prévoit une fréquentation de 300 000 voyageurs par an et chiffre le prix de revient kilométrique à 9,66 F (1,47 €), mais ce prix exclut les dépenses liées au coût d’entretien, tant du personnel que du matériel, le transporteur considérant que ces coûts peuvent être absorbés par ses effectifs en place. Le STP, ne le voyant pas de cet œil, décide de majorer ce prix à 12,72 F (1,94 €) pour prendre en compte l’ensemble des coûts. De son côté, le dossier monté par le pool Athis Cars/Daniel Meyer arrive à un prix de revient de 12,63 F (1,93 €), avec une prévision de trafic deux fois plus importante que celle donnée par la RATP.

Neuf centimes de francs à l’avantage d’Athis Cars/Daniel Meyer : c’est donc ce dernier qui remporta l’appel d’offres. La ligne fut alors créée sous le nom commercial JetBus et initialement exploitée avec des bus PR 80S, dérivés des PR 100 plus connus. Depuis, Athis Cars s’est désengagée en 1991, laissant Daniel Meyer seul pour l’exploitation de la ligne. Côté matériel roulant, des GX 107 d’Heuliez sont arrivés en remplacement des PR 80S, puis en 2004, la relève a été assurée par des Evobus Citaro Ü (la version interurbaine).

JPEG - 132.8 ko
Passage sans arrêt à Orly - Ouest
Seulement deux personnes sur cette course, à destination d’Orly - Sud.

JetBus aujourd’hui

JetBus demande 6,40 € pour un aller simple et 10,80 € pour un aller-retour, la carte mensuelle JetBus coûtant, elle, 81,50 €. Les abonnements « classiques » (Navigo semaine ou mois, Intégrale, Imagine’R, Mobilis, etc.) ne sont pas acceptés, à l’instar de son principal concurrent OrlyVal. La durée totale du trajet entre Orly et Villejuif - Louis Aragon oscille entre 15 et 20 minutes, selon le terminal de départ ou d’arrivée. Ses premiers et derniers départs à Orly sont respectivement à 6h23 et 22h49 du lundi au vendredi et de 6h34 à 22h34 les samedis, dimanches, fériés et vacances scolaires. Au départ de Villejuif, ils sont à 6h15 et 22h30 du lundi au vendredi et de 6h15 à 22h15 les samedis, dimanches, fériés et vacances scolaires, avec un dernier départ repoussé à 23h35 le dimanche soir.

Une concurrence trop forte ?

À ses débuts, la ligne rencontra une fréquentation honorable, avec un bon taux de charge aux heures de pointe. Mais, au fil des années, la fréquentation a nettement diminué, à tel point qu’il n’est plus rare aujourd’hui que certains départs s’effectuent à vide.

JPEG - 201.8 ko
Terminus de Villejuif - Louis Aragon
Dans un sens comme dans l’autre, la ligne n’attire plus les foules.

Premier concurrent pour gagner l’aéroport d’Orly : la ligne RATP 285, qui a un parcours identique, suivant la nationale 7. Voyager à son bord vous coûte un ticket t+ à 1,60 € (1,70 € pour le ticket sans correspondances vendu à bord), et les abonnements incluant les zones 3 et 4 sont acceptés. Comptez également 15 à 20 minutes pour aller de l’aéroport au métro, malgré la desserte omnibus. Cette ligne concurrence JetBus principalement pour les voyageurs réguliers se rendant à l’aéroport, depuis le sud de Paris. Pour rappel, un abonnement Navigo mensuel avec zones 3-4 coûte 52,10 €, soit un tiers de moins que pour l’abonnement JetBus qui, par ailleurs, ne permet pas l’utilisation d’autres lignes.

Mais à l’heure des low costs, la combinaison « Métro7 + 285 » offre aussi la liaison la plus économique — et de loin — entre Paris et Orly. Deux simples tickets t+ vous suffiront, soit un total de 3,20 € (3,30 € si vous achetez le ticket de bus à bord). Le seul avantage de JetBus sur cet itinéraire reste alors... sa faible fréquentation, qui permet de voyager à coup sûr assis. Le 285 est au contraire régulièrement (sur)chargé car il dessert également le centre commercial régional de Belle Épine.

Si l’on s’intéresse maintenant non à l’axe géographique, mais aux liaisons aéroportuaires « dédiées », JetBus fait face à pas moins de quatre autres concurrents reliant Paris et Orly. Le plus sérieux est sans doute le couple OrlyVal + RERB, qui a mis (trop) longtemps à conquérir la clientèle aéroportuaire à son ouverture en 1991... mais s’est aujourd’hui quasiment imposé comme « la » liaison rapide et confortable entre le centre de Paris et Orly.

Un trajet Orly — Paris (zone urbaine) via OrlyVal coûte 9,85 €. Sur le plan tarifaire, JetBus associé à la ligne Métro7 est plus avantageux avec un total de 8,00 € (dont 1,60 € pour le métro). Côté durée du trajet, aucune des deux solutions ne prend immédiatement l’avantage : le temps est dépendant du lieu d’arrivée, mais plus vous irez loin « dans » Paris, moins la solution via Villejuif sera intéressante. Et le RERB permet un accès commode à des pôles plus générateurs de trafic (Quartier Latin, Châtelet - Les Halles, Gare du Nord, Stade de France, aéroport Charles de Gaulle).

PDF - 52 ko
Horaires à compter du 16 mars 2008
(doc. Daniel Meyer)

Deuxième concurrent, l’association de la navette « Paris par le train » avec le RERC. Opter pour cette solution coûte 2,50 € pour le bus et 3,50 € pour le RER, soit un total de 6,00 €. Sur le plan temporel, son avantage réside dans sa rapidité à atteindre le secteur de Paris Rive Gauche (environ 35 minutes). Hors de cette zone, l’intérêt est quasi-nul par rapport à toutes les autres solutions, JetBus compris.

Ensuite, les cars Air France permettent d’accéder à Paris grâce aux lignes 1 et 1*, ralliant respectivement la Gare Montparnasse et la Place de l’Étoile, via Invalides. Cette solution est la plus onéreuse de toutes, avec un tarif de 11,50 € (ne comptez pas non plus sur un quelconque abonnement), sans compter un éventuel trajet en métro par la suite. Cependant, ces lignes ont pour atout majeur leur rapidité, avec des temps de trajet de 35 minutes environ. De plus, des bagagistes s’occuperont de vos bagages au départ et à l’arrivée. Sans concurrencer directement JetBus, ces lignes auront tendance à être utilisées surtout par ceux qui souhaitent la simplicité et le confort.

Quatrième et dernier conccurent : OrlyBus. Certainement la solution la plus avantageuse et la plus utilisée, en témoigne sa forte fréquentation. En plus d’atteindre Paris - Denfert-Rochereau en 30 minutes, cela ne vous coûte « que » 6,40 €, quand JetBus pour le même prix vous laissera à Villejuif - Louis Aragon. Enfin, énorme avantage à la ligne RATP : celle-ci accepte aussi les voyageurs munis d’abonnements comprenant les zones 1 à 4, ce qui lui permet de drainer une clientèle régulière ajoutée aux touristes.

Une ligne quasiment dans l’impasse

Difficile donc pour la ligne de Daniel Meyer de pouvoir survivre, dans un paysage qui a fortement évolué en vingt ans. JetBus se trouve aujourd’hui pris en tenaille entre plusieurs liaisons dédiées, au moins aussi performantes et globalement plus confortables [3]... et de l’autre côté le 285, plus fréquent [4] et moins cher sur le même parcours. Des concurrents qui laissent peu d’espace à un JetBus de plus en plus asphyxié.

Si l’attractivité de JetBus est faible, c’est aussi en raison du prix exorbitant de son abonnement, qui exclut d’entrée toute clientèle régulière et la laisse de fait aux autres lignes. Une particularité tarifaire sur laquelle le STIF n’a jamais jugé bon de revenir, au moins pour que les abonnements habituels (Navigo) soient acceptés à bord.

Autre écueil : cette ligne est sans doute le moyen d’accès le moins connu vers l’aéroport d’Orly. La RATP n’étant pas partie prenante dans son exploitation, elle ne la mentionne pas sur ses plans (hors plan spécifique « dessertes aéroportuaires ») qui restent les documents d’information les plus largement utilisés par le grand public. JetBus n’est par exemple pas indiqué en correspondance sur les plans de ligne à l’intérieur des rames de la ligne Métro7. Compte-tenu de sa tarification spécifique qui interdit de l’emprunter même avec un titre Paris Visite, elle n’est pas non plus mise en valeur dans les dépliants à destination des touristes (contrairement à OrlyVal, OrlyBus et au RERC).

La ligne Métro7 se révèle aussi moins attractive qu’on ne pouvait l’espérer dans les années 1980. Le parcours jusqu’au centre de Paris paraîtra immanquablement longuet si l’on dépasse Châtelet (20 à 22 minutes depuis Villejuif) et surtout, Villejuif est handicapée par sa situation en extrémité d’une branche : les fréquences y sont mécaniquement deux fois plus faibles, et peuvent tomber à 10, voire 12 minutes en soirée. La rupture de charge peut donc s’avérer très pénalisante entre le JetBus et le métro.

Enfin la ligne manque cruellement de visibilité sur le terrain, ce qui n’aide pas à convaincre les voyageurs occasionnels : à Villejuif - Louis Aragon, son point d’arrêt se situe à l’extérieur de la gare routière, propriété RATP. À Orly, les panneaux proposant « Paris par Orlyval » sont bien visibles dans les aérogares, tandis que JetBus est une ligne que rien ne distingue réellement au milieu des différents arrêts de bus.

JPEG - 171.3 ko
Un attente interminable... pour les conducteurs
Rares étaient les passagers attendant spécialement l’arrivée de JetBus.

Terminons par évoquer la métamorphose profonde des vols à destinations de l’aéroport d’Orly. Depuis une dizaine d’années, le nombre de vols internationaux et « haute contribution » à très fortement diminué (tous transférés sur le hub de Roissy - Charles de Gaulle), grignotant d’autant le marché potentiel de JetBus.

Un futur... très proche

PNG - 113.2 ko
Le message informant de la suppression de la ligne
au 1er septembre 2009. Finalement, l’échéance aura été repoussée in extremis...

Ce constat, et la réalité économique de l’exploitation de la ligne, ont conduit les Transports Daniel Meyer à annoncer fin août la suppression de JetBus à compter du 1er septembre 2009. Une décision unilatérale de l’exploitant... qui a finalement fait marche arrière sous la pression, semble-t-il, du STIF qui l’aurait « obligé » à maintenir la ligne. En réalité, il a dû être question de pénalités financièrement dissuasives : titulaire d’une délégation de service public (c’est une forme de contrat qui l’engage), Daniel Meyer ne peut pas décider de son propre chef de ne plus assurer le service [5]. L’accord préalable de l’autorité organisatrice est indispensable.

JetBus continue donc de circuler normalement depuis le 1er septembre.

Cela dit, même si le couperet n’est pas tombé cette fois-ci, l’avenir reste bien obscur pour JetBus. Le sort de la ligne doit en effet être discuté lors de la prochaine Commission Transport du STIF au mois d’octobre, et il ne fait aucun doute que Daniel Meyer plaidera avec énergie pour être débarassé de cette charge. L’autre possibilité — une compensation financière que verserait le STIF — paraît très hypothétique en regard du service effectivement rendu par JetBus.

À court terme, compte-tenu du trafic constaté, il est d’ailleurs probable que la suppression de JetBus ne changerait à peu près rien aux conditions d’accès à l’aéroport d’Orly : l’écrasante majorité des voyageurs s’arrange déjà autrement.

À partir de 2013, cette liaison sera de toute façon assurée par le futur tramway TramT7 (Villejuif — Athis-Mons et ultérieurement Juvisy) qui devrait permettre de remplacer aussi le 285 et la navette Pont de Rungis — Orly (le tramway sera en correspondance avec le RERC à Rungis — La Fraternelle). Le temps de trajet en tramway s’établira aux alentours de 25 minutes, avec en contrepartie des fréquences supérieures (pouvant descendre à 5/6 minutes en pointe), un confort accru et quasiment plus aucun risque de retard en cas de bouchons.

À plus long terme, il est prévu que cette liaison (d’utilité encore assez locale) soit doublée par un prolongement sud de la ligne MétroM14. Les projets de transports pour le « Grand Paris » esquissés par Christian Blanc et officialisés par le président de la République au printemps dernier, qui misent beaucoup sur l’accessibilité aux aéroports et aux grands pôles économiques régionaux, ont en effet remis à l’ordre du jour cette vision extensive du projet « Météor » tel qu’on l’avait imaginé au milieu des années 1990. Orly serait alors relié au centre de Paris (Bibliothèque, Châtelet, St-Lazare) par un métro automatique, sans changement, toutes les 2 à 4 minutes, en moins d’une demi-heure. En attendant, OrlyBus et OrlyVal ont tout de même encore de beaux jours devant eux.

JPEG - 131 ko
Avant-dernier départ pour JetBus ?
Au fil des années, les vieux GX 107 ont été remplacés par des Citaro interurbains neufs. Mais cela n’a pas suffi à convaincre une nouvelle clientèle...
Dernière mise à jour
9 septembre 2009  22h00
102 messages ont été postés à la suite de cet article
Vers...
Dernier : 6/09/2012, 20h23 • IceFlyer
Lecture thématique
Une sélection autour du même sujet
Evolution des réseaux
Bus
Du même auteur
IceFlyer
Ailleurs sur le réseau
Rechercher
Notes

[1] Il sera mis en service le 28 février 1985.

[2] Aéroports de Paris a effectivement enregistré 24,8 millions de voyageurs à Orly en 2005 et 26,2 millions en 2008.

[3] Par exemple, OrlyVal bénéficie de l’attractivité d’une liaison 100 % ferroviaire, pour laquelle l’effet de rupture de charge a été gommé au maximum à Antony.

[4] Cette ligne principale Mobilien a régulièrement été renforcée au cours des années. Les fréquences proposées sont actuellement de 7-10 minutes en pointe, 13 minutes en mi-journée, 9 à 13 minutes le samedi, 15 minutes pendant les vacances scolaires, 14 à 20 minutes le dimanche, et le service est assuré jusqu’à 0h45 environ.

[5] Schématiquement, si un exploitant fait une offre trop bon marché, qu’il remporte l’appel d’offres et que l’exploitation se révèle ensuite lourdement déficitaire, c’est qu’il a mal évalué les données économiques et c’est son problème. Ici, la subtilité du dossier vient du fait que les données économiques changent au fil du temps (montée en charge de OrlyVal dont le tarif devient comparativement assez abordable, changement de la physionomie des vols à Orly), sans que l’exploitant puisse influer dessus.

Vers...
Travaux : Dupleix inaugure la saison 2009/10
Vers...
Dernier : 6/09/2012, 20h23 • IceFlyer
Vers...
L'actualité du mois
Vers...
Ligne 12 : hello, Élodie !


 Forum

102 message(s) a (ont) été posté(s) à la suite de cet article, dans 11 discussion(s) :
1. JetBus manque de se faire jeter
5 septembre 2012, par z 8100
2. JetBus
15 mai 2010, par lapeyriere
3. JetBus manque de se faire jeter
1er mai 2010
4. JetBus manque de se faire jeter
23 octobre 2009, par Willy
5. JetBus et ensuite CDG Expresse
12 septembre 2009
6. JetBus manque de se faire jeter
10 septembre 2009, par zurgl
7. JetBus manque de se faire jeter
10 septembre 2009, par Music 78
8. JetBus manque de se faire jeter
10 septembre 2009, par Raphael
9. JetBus manque de se faire jeter
10 septembre 2009, par Raphael
10. JetBus manque de se faire jeter
10 septembre 2009, par Florent
11. JetBus manque de se faire jeter
10 septembre 2009

Engager une nouvelle discussion

 
JetBus manque de se faire jeter
5 septembre 2012, 22:09 • par z 8100  
z 8100
Bonsoir je voudrais savoir si il existe une navette bus qui relie la gare RER C de pont de rungis a l’aeroport d’orly ? Merci de vos reponsses .

JetBus manque de se faire jeter
6 septembre 2012, 20:23 • par IceFlyer  
Il en existe bien une. La navette "Paris par le train". Plus de renseignements au lien suivant : http://www.parisparletrain.fr/pplt_accueil.php

JetBus
15 mai 2010, 08:40 • par lapeyriere  

Habitant VILLEJUIF,j’ai souvent pris cette navette plutot que le 285,car il me posait devant l’ aeroport m’évitant de brinqueballer les bagages.

Grosse déception ce jour de voir que ce service n’existe plus.


JetBus
15 mai 2010, 10:33  
Il faut avouer que le taux de remplissage moyen était plutôt faible ......

JetBus manque de se faire jeter
1er mai 2010, 11:27  
plus de JET BUS !!! le moyen le plus rapide pour rejoindre Paris depuis Orly, depuis 3 mois j’ai utilisé tous les autres transports pour rejoindre Paris il me faut plus de 1 heure alors qu’en 1/2 h j’étais place d ’Italie ! Inutile donc de prendre un avion le matin pour arriver à 9 h à Paris, il faut partir la veille - donc mieux vaut prendre le train ... un voyageur régulier de la ligne Perpignan Paris qui réfléchit fortement à changer de moyen de transport

JetBus manque de se faire jeter
1er mai 2010, 22:02  

Patiente, quand on aura le super métro de Mr Blanc, un métro automatique de huit voitures toutes les 85 s mettant dix-quinze minutes pour faire Orly-BFM... mais pas avant l’année 2023 (si tout va bien)

Même si le projet de la Région restait quand-même en lice à la fin des procédures administratives, on aurait peut-être quand-même droit au Olympiades-Orly de la ligne 14 (sans reprendre la branche Villejuif de la 7)

JetBus manque de se faire jeter
23 octobre 2009, 22:04 • par Willy  
Cette fermeture arrange tout le monde, mais pénalise
Cette fermeture arrange certainement tout le monde, les lésés (l’exploitant TDM) comme les futurs néficiaires (RATP, taxis, etc..) mais pénalise fortement les voyageurs qui restaient nombreux aux heures de pointe , et bien sûr les villejuifois. D’ailleurs la municipalité de cette ville reste étangement inerte ! Le rédacteur de l’article se méprend aussi fortement en proposant comme alternative le bus 285, lent, irrégulier, et souvent bondé : à croire qu’il ne l’a jamais pris, même sans valise. De plus, le 285 ne dessert par Orly Ouest comme le faisait le Jetbus. Le voyageur lambda perdra donc énormément, au motif qe le STIF et les poilitiques qui se vantent tant en période electorale de développer les transports en commun n’ont pas su imaginer des formules alternatives (acceptation de la carte navigo par ex). Paris reste la seule capitale à ne pas offir de liaison rapide avec ses aéroports. Que chacun reste muré dans ses certitudes et merci au Jetbus pour le service rendu pendant ces années

JetBus manque de se faire jeter
23 octobre 2009, 22:42 • par IceFlyer  

Cette fermeture arrange certainement tout le monde (...) mais pénalise fortement les voyageurs qui restaient nombreux aux heures

Nombreux ? A quel point ? Sinon, je serais ravi que vous m’indiquiez quels services ont du succès, car en trois mois, je n’ai toujours pas réussi à voir un bus honorablement rempli. (N’y voyez quelconque forme de mauvaise foi)

Le rédacteur de l’article se méprend aussi fortement en proposant comme alternative le bus 285

Relisez bien, je n’ai pas proposé d’alternative à JetBus. J’ai seulement fait une analyse des solutions concurrentes afin de faire ressortir les causes de l’échec de la ligne.

le bus 285, lent, irrégulier, et souvent bondé

Ai-je écrit quelque part que le 285 était rapide, régulier et peu chargé ? Pour ce dernier point, si je me relis, je vois au contraire « Le 285 est au contraire régulièrement (sur)chargé ».

à croire qu’il ne l’a jamais pris, même sans valise.

Je ne peux pas me vanter d’être un utilisateur régulier, mais de là à ne jamais l’avoir pris, non.

Le voyageur lambda perdra donc énormément

Pas tant que ça il faut croire. Sinon, la ligne ne serait pas sur la sellette.


JetBus manque de se faire jeter
30 octobre 2009, 11:49 • par Willy  
Ce débat est-il encore d’actualité ? le STIF confirme la fermeture de la ligne fin octobre. Merci d’avoir lancé le débat avant que cette page ne se tourne

JetBus manque de se faire jeter
30 octobre 2009, 15:19 • par Musicien77  
Merci pour l’information. C’est en effet annoncé sur le site de Daniel Meyer. Où l’on apprend également que ce sont les horaires vacances qui sont appliqués depuis fin août, et qu’une course a déjà été supprimée le matin au départ de Villejuif depuis fin septembre...

JetBus et ensuite CDG Expresse
12 septembre 2009, 11:00  
Ce que subit JetBus sera peut être la même chose pour la futur ligne CDG Express qui sera lourdement bouffée par le RER B. Car le tarif du RER B est moins cher par rapport la future ligne, de plus le RER B. De plus de son tarif, le l’usage de titres de transports public francilien offre de large accessible aux autres moyens de transports publics (hors-mis les bus par rapport aux tickets)en correspondance de la ligne, tandis que le CDG Expresse il y a de forte doute que cela soit possible, et le RER B faisant beaucoup de gare sur son parcours dessert en plein coeur de Paris et aussi vers l’autre bout de la région d’Ile-de-France, alors que le CDG Expresse ne que Paris Est - Aéroport de Roissy Charle de Gaulle 2 les 2 seuls stations de la ligne et de plus n’allant pas au centre de Paris. Le seul avantage qu’aura le CDG Expresse, c’est qu’il est direct mais ce n’est qu’a court terme et ses usagés ne sont que de minorités riches. Puis Il sera peut être aussi concurrencée par la ligne 14 du métro dont sont tracé proposé et son service serait largement mieux que le CDG Expresse.

JetBus et ensuite CDG Expresse
12 septembre 2009, 13:34  
Absolument d’accord. Jet Bus , tout comme CDG Express font partie de ces liaisons envisagées ’sur le papier’ par des ’penseurs - pensifs’ issus de grandes écoles, n’ayant aucune conscience de ce qui se passe réellement sur le terrain ! ! ! et.... peut-être plus ou moins téléguidés consciemment ou non par des intérêts d’entreprises de travaux publics..... Attendons la suite, tout en espérant que ’directement ou non’ cela ne se répercute dans nos impôts locaux ! ! ! Car quoiqu’on en dise : CDG Express, ce sont des capitaux d’état, habillés de ’faux nez’ pseudo privés.......

JetBus et ensuite CDG Expresse
12 septembre 2009, 17:40  
Arrettons de nous voiller la face si l’etat ou les transporteurs privee aurais voulue faire qu’elle que chose d’abordable et de valable pour tous y’a longtemps qu’ils l’aurais fais. Pour orlyval et consort.

JetBus et ensuite CDG Expresse
12 septembre 2009, 18:37  
Pas si sûr..... car plane autour de tous ces problèmes une ’maffia’ gargantuesque qui se nomme AdP qui cherche à faire du fric de tout ce qui masse à sa portée . . .

JetBus et ensuite CDG Express
12 septembre 2009, 22:51 • par IceFlyer  
Si on vous lit, la taxe que fait payer Aéroports de Paris aux transports en communs n’est que du bonus dans sa poche ?
Il ne faut pas se voiler la face, un aéroport ne peut pas vivre uniquement avec les passagers qui prennent l’avion. La multitude de services (et ils sont très nombreux) se greffant autour, sont loin de coûter une bouchée de pain.

JetBus et ensuite CDG Express
12 septembre 2009, 23:13  
Bien évidemment cher Ice Flyer, mais le problème n’est pas là, c’est comment est dépensé , on pourrait dire ’dilapidé’ l’argent recueilli ! ! ! Quand on voit les énormes gâchis et bévues accumulés depuis des années : c’est là que se trouve le problème. Un seul exemple parmi d’autres : le coût réel de CDG Val quand on voit les sommes englouties inutilement et le temps perdu avec le système précédent qui n’a jamais fonctionné. . . . et on peut craindre que cela ne soit que la ’face émergée de l’iceberg’ . . .

JetBus et ensuite CDG Express
12 septembre 2009, 23:29 • par IceFlyer  

mais le problème n’est pas là, c’est comment est dépensé , on pourrait dire ’dilapidé’ l’argent recueilli ! ! ! Quand on voit les énormes gâchis et bévues accumulés depuis des années(...)et on peut craindre que cela ne soit que la ’face émergée de l’iceberg’

Tous les investissements ne sont pas vain et bien heureusement d’ailleurs, sinon ils auraient mis la clé sous la porte depuis des lustres.

Oui, Aéroports de Paris s’est planté avant d’en arriver à CDG Val. Oui, la reconstruction du 2E coûte de l’argent. Mais ça serait ignorer d’autres investissements tels que la création des S3 et 2G, sans compter le S4 encore en construction ou encore la récente refonte de la gare routière d’Orly Ouest.

Le tableau d’une entreprise n’est jamais tout blanc, ni tout noir. C’est également valable pour Aéroports de Paris.


JetBus et ensuite CDG Express
13 septembre 2009, 11:40  
Il est curieux de constater qu’en opposition de vos propos lénifiants et faisant preuve d’une certaine tolérance, nombre de forums spécialisés qualifient les plateformes gérées par AdP (Orly et Roissy) comme les pires du monde ! ! ! ! ! de quoi réfléchir ! ! !

JetBus et ensuite CDG Express
13 septembre 2009, 12:11 • par IceFlyer  
Vous mélangez un peu tout. Vous parlez de qualité de service, alors que je parle d’investissements. Et quand bien même Roissy et Orly seraient les pires aéroports du monde, quel est le rapport avec la taxe perçue sur les titres de transports ?

JetBus et ensuite CDG Express
13 septembre 2009, 13:16  
ation

C’est bien là où le bât blesse ..... les taxes perçues sur les titres de transport ne sont qu’une partie de tout ce qui est ’pompé’, sur les parkings (un tarif scandaleusement élevé), les transports d’approche, les compagnies aériennes, les commerces , et j’en passe et des meilleures. Très loin de la qualité des services fournis quand on compare à bon nombre d’aéroports dans le monde.

Un exemple parmi tant d’autres : le mépris du passager quant aux services d’immigration aussi bien import qu’export qui demanderait une meillleure coordination entre AdP et les services de police compétents ..... quant on voit les files d’attente invraisemblables auxquelles sont soumis les arrivants et les partants. On peut épiloguer jusqu’à plus soif sur les points faibles accumulés.


JetBus et ensuite CDG Express
13 septembre 2009, 14:00 • par IceFlyer  

C’est bien là où le bât blesse ..... les taxes perçues sur les titres de transport ne sont qu’une partie de tout ce qui est ’pompé’.

J’en suis bien conscient, mais je ne vois toujours pas le rapport. J’avoue ne pas arriver à comprendre là où vous voulez en venir. On coupe toutes les ressources à Aéroports de Paris et on les laisse couler ?


JetBus et ensuite CDG Express
13 septembre 2009, 14:40  
Je n’ai nullement le souhait de couper les ressources d’AdP : interpretation totalement erronée. L’essentiel du problème réside dans leur utilisation, au bénéfice des passagers et des compagnies aériennes, qui en fait sont leur principale raison d’être, au lieu de se lancer dans des opérations hasardeuses et souvent coûteuses.

JetBus et ensuite CDG Express
13 septembre 2009, 15:06 • par IceFlyer  

L’essentiel du problème réside dans leur utilisation, au bénéfice des passagers et des compagnies aériennes, qui en fait sont leur principale raison d’être, au lieu de se lancer dans des opérations hasardeuses et souvent coûteuses.

(C’est le contraire, vous avez inversé)
Dans ce cas, nous sommes d’accord sur le fond depuis le début. Je n’ai fait que nuancer au niveau des « opérations hasardeuses », alors que vous dressiez un tableau complètement noir.


JetBus et ensuite CDG Express
13 septembre 2009, 14:45 • par zorba  
Le scandale d’ADP c’est quand même cette folie qu’est CDG Express, comme si l’expérience d’Orly Val avait déjà été oubliée comme elle a été passée au public avec les pertes qui vont avec bien entendu. ADP c’est un état de la Synarchie, des gros pontes qui pompent le fric du petit peuple en se disant depuis qu’ils sont sur terre que cela va durer. Quand même, faire un projet d’un ou deux milliards d’euros pour faire circuler des trains de banlieue pour des voyageurs bourrés de fric et pleins aux as, avec des femmes couvertes d’or et de diamants, c’est pas très classe. Même si le prix du billet est de 25 euros, à la gare de l’est, ils se retrouveront pas loin du square Villemin avec ces immigrés afgans et kosovars, sans papiers, sans argent, disponibles pour tous les traffics, ceux la même qui attendent la démocratie et les droits de l’homme depuis des mois et des années. Sans rien voir venir, sinon CDG Express qui redynamisera le quartier. Avec un gros milliard d’euros en plus, il y aurait peut être moyen d’emmener CDG Express et ses voyageurs vers la place Victor Hugo, dans le bon XVIème, ou au Trocadéro, la vue est quand même plus belle que dans le Xème.

JetBus et ensuite CDG Express
13 septembre 2009, 14:53 • par IceFlyer  

Le scandale d’ADP c’est quand même cette folie qu’est CDG Express.

Ajoutez alors par la même occasion la SNCF et RFF, en plus d’Aéroports de Paris. Tous ensemble, ils forment un Groupement d’Intérêt Économique.


JetBus et ensuite CDG Express
13 septembre 2009, 15:09  
On a présenté ce groupement comme représentant des intérêts dits ’privés’ ..... en dehors d’AdP, SNCF et RFF, qu’y a-t-il de réellement privé : c’est un faux nez pour tromper le peuple ! ! !

JetBus et ensuite CDG Express
13 septembre 2009, 15:28 • par IceFlyer  

en dehors d’AdP, SNCF et RFF, qu’y a-t-il de réellement privé : c’est un faux nez pour tromper le peuple ! ! !

Mieux, aucun des trois ne l’est. Aéroports de Paris n’a été que partiellement privatisée (Société Anonyme), quant à la SNCF et RFF, ce sont toujours des Établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC). Et ces trois là seront partenaires du concessionnaire, qui lui, si j’ai bien compris, sera bel et bien privé.


JetBus et ensuite CDG Express
13 septembre 2009, 16:26  

On a présenté ce groupement comme représentant des intérêts dits ’privés’ ..... en dehors d’AdP, SNCF et RFF, qu’y a-t-il de réellement privé : c’est un faux nez pour tromper le peuple ! ! !

JE dirais aussi que les jeux etais deja fais vis avis du gouvernement qui a voulue une entreprise privee pour CDG EXPRES.


JetBus et ensuite CDG Express
19 septembre 2009, 11:01  
CDG Express ne sert pas à grand chose : le RER B depuis gare du Nord effectue du sans arrêt jusqu’aux terminaux de l’aéroport

JetBus et ensuite CDG Express
19 septembre 2009, 11:17 • par IceFlyer  

CDG Express ne sert pas à grand chose : le RER B depuis gare du Nord effectue du sans arrêt jusqu’aux terminaux de l’aéroport

Plus pour longtemps. Dans le cadre du RER B Nord+, la desserte du RER B deviendra entièrement omnibus.


JetBus et ensuite CDG Express
19 septembre 2009, 11:49 • par vb2n  

Projet RER B+ qui est apparu aprés le projet CDG Express, face à l’opposition des riverains de l’axe qui voyait le service RER se dégrader sans que les décideurs ne réagisent.

A ma connaissance, le projet RER B+ est à la base une proposition de l’association "Vivre sans CDG".

Par contre, la situation actuelle n’est pas satifaisante et la réflexion sur l’amélioration de l’accés à Roissy est interressante (Bon, ça pouvait être aussi un train circulant de Gare de l’Est à Roissy TGV par les lignes nouvelles).


JetBus et ensuite CDG Express
19 septembre 2009, 12:13 • par Musicien77  

(Bon, ça pouvait être aussi un train circulant de Gare de l’Est à Roissy TGV par les lignes nouvelles).

Il n’y a pas de raccordement depuis la LGV Est côté Paris vers le barreau d’interconnexion. Il aurait donc de toute façon fallu en construire un.


JetBus et ensuite CDG Express
19 septembre 2009, 13:12  
ET....... si ce projet aboutissait, personne ne parle de l’aboutissement à CDG ...... une véritable ’usine à gaz’ ! ! !

JetBus et ensuite CDG Express
19 septembre 2009, 11:23  
Encore faut-il aussi constater que les emprises existantes sont très mal utilisées, principalement entre Aulnay et Gare du Nord : refus obstiné d’utiliser les voies directes ..... pour les trains directs ! ! ! Obligeant les trains dits "directs" à des allures de ’patachon’ ....... Scandale quand on connait les merveilles que peuvent obtenir les techniques actuelles. mais cela aide sans doute la volonté ’plus ou moins politique’ de créer le CDG Express..... et ses âneries ! ! !

JetBus et ensuite CDG Express
13 septembre 2009, 19:35 • par Christobal  

Quand même, faire un projet d’un ou deux milliards d’euros pour faire circuler des trains de banlieue pour des voyageurs bourrés de fric et pleins aux as, avec des femmes couvertes d’or et de diamants, c’est pas très classe.

Sans être vraiment favorable personnellement au CDG Express, j’ai des doutes sur l’affirmation ci-dessus qui ridiculise tout le message dont elle est extraite. J’ai eu l’occasion de prendre l’avion quelques fois, sans pour autant être bourré de fric ou plein aux as, et ma femme n’est pas couverte d’or et de de diamants !

Cette vision selon laquelle l’avion serait réservé à la seule classe des richissimes de ce monde est totalement absurde !

Au lieu de dire n’importe quoi, renseignez-vous un peu... Rien que pour les voyages franco-français, il est parfois plus intéressant (financièrement) de prendre l’avion que le train. Et là, je me demande justement si la SNCF ne considère pas sa clientèle comme bourrée de fric et pleine aux as, avec de l’or et des diamants partout...


JetBus et ensuite CDG Express
13 septembre 2009, 19:42 • par zorba  
Payer 25 euros pour aller travailler à Roissy c’est le projet CDG Express. Vous pensez que les travailleurs de la plateforme prendront CDG Express ? Pas moi ! En toute logique ce sera pour les riches, pas les petits budgets qui prennent les compagnies à bas couts. Et là, clairement, CDG Express sera pour les riches, avec ou sans bijoux, ou ceux qui profitent du système, par exemple avec des notes de frais remboursés par leurs entreprises, sans payer d’impôts,ni de charges sociales. CDG Express c’est un projet anti social, voué à l’echec économique et sans intérêt pour l’immense majorité des gens qui travaillent ou transitent à Roissy.

JetBus et ensuite CDG Express
13 septembre 2009, 21:00 • par Christobal  

Sans doute, mais vos propos sont tellement grotesques qu’ils en sont ridicules...

Et vous n’êtes du coup plus crédible en avançant vos arguments de cette façon... C’est dommage !


JetBus et ensuite CDG Express
13 septembre 2009, 21:01  

Sauf que manque de pot c’est 15 euros le tarif envisagé ... A comparer aux 13 euros de Ryannair pour l’aéroport de "Paris-Beauvais"...

De plus CDG express ne vise pas des gens qui vont travailler mais une clientèle à haute valeur ajoutée : touristes et hommes d’affaires (ce qui ne se limite pas aux hommes d’affaires qui font du business avec des havanes dans la bouche et qui ont des costumes à 15 000 euros...) on arrête les conneries ?


JetBus et ensuite CDG Express
14 septembre 2009, 16:26 • par Florent  

Oui, CDG Express vise une clientèle de touristes et d’hommes d’affaires... mais ne dessert aucun quartier d’affaires ni aucun lieu particulièrement touristique. Ca a été répété plusieurs fois cette incohérence, et c’est de plus en plus absurde maitenant que même Vinci ne semble plus convaincu de la rentabilité du projet...

Franchement, les toursistes à haut pouvoir d’achat, ils prendront le taxi parce qu’à partir de deux personnes, une course de 40 euros ne revient plus que 20 euros par personne.

Et les hommes d’affaires, de toute façon ils ne payent pas le taxi donc préfèrent le confort d’un trajet unique avec le maximum de confort quitte à prendre le risque de rester bloqué 20 minutes dans les bouchons.

Bref, soit il aurait fallut desservir un quartier d’affaires ou touristique dans Paris (et pas gare de l’est) soit il aurait fallu en faire un moyen de transport abordable au plus grand nombre.


JetBus et ensuite CDG Express
14 septembre 2009, 22:00  
Je ne dis pas que le projet est intelligent, je dis juste que l’argument "pour les low cost" c’est top cher est tout aussi débile que CDG Express...

JetBus et ensuite CDG Express
15 septembre 2009, 11:40 • par Florent  

Ce n’est pas forcément trop cher pour les voyageurs low-cost mais il faut compter sur la concurrence des autres moyens de transport qui est bien réelle. Notamment celle des taxis, car beaucoup de voyageurs partent à deux et deux tickets de CDG Express reviennent à peu près au même prix qu’une course en taxi !

A Barcelone, il y a une navette ferrée pour l’aéroport, mais ce qui marche encore mieux que le rail, ce sont les bus privés : ils qui passent juste devant les aérogares, on les attend rarement plus de 5 minutes, ils vont très vite pour rejoindre le centre (et s’arrêtent à plusieurs endroits) et le trajet ne coûte que 4 euros !

Le projet CDG Express est totalement différent puisqu’il vise une clientèle plus haut de gamme, mais je pense que la cible choisie à Barcelone est plus efficace : c’est en visant le tout-va (si je puis dire), c’est à dire les voyageurs moins attachés aux trajets en taxi, qu’on fait du nombre et donc de la fréquence et qu’on peut du coup mieux rentabiliser le tout.

C’est aussi en désservant, comme à Barcelone, des lieux importants, notamment pour les touristes.

Dommage que la configuration des lieux soit différent à Paris. Dommage qu’on ait une A1 surchargée et une desserte routière difficile du quartier de l’Opéra ou du Quartier latin.

Dommage que nos voies ferrées soient saturées. Si on avait un deuxième tunnel entre gare du nord et Chatelet on pourrait recréer un RER B direct en plus du RER B omnibus. Et si on pouvait faire circuler plus de trains dans le tunnel du RER E, on pourrait sans crainte y faire circuler des CDG Express pour rejoindre Saint Lazare et La Défense. Mais les circulations partagées sont peu lisibles pour les non-initiés et surtout une contrainte sur la circulation des trains, un problème pour la régularité. Et puis, de toute façon, un seul CDG Express par quart d’heure, si c’est gênant pour l’uttilisation de lignes existantes, c’est par contre sans doute un peu juste pour être très attractif pour les voyageurs.


JetBus et ensuite CDG Express
15 septembre 2009, 00:03 • par rocket  

Je suis entièrement d’accord, je pense que faire tomber le CDG Express à Paris-Est aura été la plus grosse erreur de ce projet car, même si cela va permettre aux hommes d’affaires de rejoindre Paris le plus rapidement possible, cette gare n’est pas la meilleure en termes de maillage car hormis St-Lazare via la E, il n’y pas grand chose que l’on peut rejoindre très facilement à partir de la.

Mais bon, vu que le RER B est devenu omnibus au nord, il fallait à tout prix éviter de mélanger la plèbe avec ces "hommes"...


JetBus et ensuite CDG Express
15 septembre 2009, 10:48 • par Daz  
Ca risque aussi d’ettre un fiascot financier comme orlyval les politiques vont aller droit dans le mur. Consernant le maillage a Gare de L’est, y a quand meme du transport. Hormis les bus. Il y’a les lignes de metro 4.5 et 7. C’a n’est pas non plus le trous perdue. Gare de l’est.

JetBus et ensuite CDG Express
15 septembre 2009, 11:17 • par Florent  

Un fiasco comme Orlyval ? Oui, voire peut-être pire... Au moins Orlyval :
-  passe plus souvent qu’une fois tous les quarts d’heure (fréquence prévue du CDG Express),
-  est cher mais moins que CDG Express,
-  le billet pour Paris PERMET d’utiliser métros et RER intra-muros pour continuer son trajet (ce que ne permettra pas CDG Express).

PS 1 : perso, si je dois prendre la ligne 4 pour aller à CDG, je pense plutôt choisir de prendre le RER B à Chatelet les Halles. Ca oblige à se mêler un peu à la foule, mais c’est pas mal moins cher et tout aussi rapide.

PS 2 : Si j’utilise la ligne 5, ou même la 7 (je trouve les Roissybus pas assez confortables !), oui, là je peux réfléchir à prendre CDG Express. Mais ça fait quand même PAS beaucoup de possibilités de correspondances intéressantes. Sans compter que ça concerne surtout le Parisien abonné aux transports en commun, car les autres doivent racheter un billet de métro parce que le billet acheté pour CDG Express n’inclut pas la poursuite du trajet par les transports en commun. Et là, ça commence à être TRES dissuasif... Non seulement c’est compliqué mais, en plus, ça augmente encore le prix.


JetBus et ensuite CDG Express
15 septembre 2009, 11:33  

Avec à ce jour pas moins de 44 liaisons rail aéroport (dont 29 en Europe) à mon actif à ce jour, je crois avoir un certain recul de jugement en affirmant que ’CDG Express’ représente une grave erreur de jugement de la part de ceux que l’on baptise abusivement les ’décideurs’. Mais cette affaire n’en n’est pas moins juteuse pour les "bétonneux" et constructeurs divers . . . . si elle se réalise.

Quant à l’utilisation des infrastructures existantes il y a très mauvaise volonté évidente de la part du couple ’infernal’ SNCF/RFF qui se refuse à les optimiser.

Je ne citerai qu’une expérience ’vécue’ au Japon à l’aéroport de Osaka Kansai, où une liaison rail/aéroport , en voie métrique qui plus est, cohabite parfaitement avec le trafic banlieue local, avec une simple plateforme à double voie où la plupart des stations sont conçues pour permettre le dépassement des ’omnibus’ par les ’directs’.

Quand on compare avec le ’luxe’ des équipements existants entre Aulnay et l’entrée de Paris Nord, on reste confondu devant le manque d’imagination des exploitants.......

Ce qui permettrait un ’éclatement’ infiniment plus efficace des trafics ’passagers aériens’.

J’ai vécu pas plus tard qu’hier l’approche ’hafif metro’ de l’aéroport d’Istamboul, pour la somme ’astronomique’ de 0.80 € (environ) où les trafics ’locaux’ et ’aeroport’ cohabitent parfaitement.


JetBus et ensuite CDG Express
15 septembre 2009, 11:53 • par Florent  

Sur la cohabitation avec le trafic banlieue local, je me faisais la même réflexion...

Par exemple, si en définitive l’arc nord-ouest d’Arc Express ne relie pas La Défense à Roissy mais, comme le prévoit la Région, relie La Défense à la Plaine St Denis, je suis à peu près certain que la station La Plaine St Denis ne permettra pas une correspondance très facile avec CDG Express... d’autant moins bien sûr que la négociation avec Vinci ne prévoit pas d’arrêt à Saint Denis et la renégociation des contrats aussi longs avec des acteurs privés pose toujours des questions...

A mon avis cette liaison entre La Défense et Roissy doit absolument être prévue, soit en direct, soit en correspondance facile. Si correspondance il doit y avoir, elle doit être pensée dès aujourd’hui, pour être placée soit à La Plaine St Denis soit au Bourget. Au moins avec le RER B.


JetBus et ensuite CDG Express
15 septembre 2009, 16:06 • par Daz  
Donc on peut deja dire que ça seras de l’argent gaspiller et qu’au final l’etat viendras au secour du CDG EXPRESS. J’imagine deja la gageure et la tete de nos politiques, quand ils vont voire que leurs projet va ce reveler un veritable fiasco. Consernant orlyval certe il est efficase d’olry a antony mais pour le reste je reste septique.

JetBus et ensuite CDG Express
15 septembre 2009, 19:14  
L’ennui cher ami c’est que cela se fera sous une forme ou une autre aux frais du contribuable...... c’est à dire nous tous ! ! !

JetBus et ensuite CDG Express
15 septembre 2009, 19:56 • par zorba  
Le projet CDG Express, tel que présenté à la DUP, est-il effectivement lancé ? Vinci est-il le concessionnaire ? Les informations officielles restent attendues pour voir où nos décideurs élus vont nous engager. Pour ma part, ce projet est une stupidité supplémentaire, un gadget pour milliardaires sans aucune finalité économique et sociale. J’espère que ce projet capotera et que les aménagements du RER B règleront les problèmes d’accès a l’aéroport CDG, pour les voyageurs et pour ceux qui y travaillent tous les jours.

JetBus et ensuite CDG Express
15 septembre 2009, 22:36 • par Marc P  

Inutile de s’enflammer sur CDG Express.

Dans une interview récente à la Tribune, le PDG de Vinci déclare qu’il remettra sa dernière offre à l’Etat le 14 octobre mais qu’il faut "restaurer l’équilibre du projet" car la baisse du trafic aérien et les prêts bancaires plus difficiles ont changé la donne. Si on ajoute à cela, la voie taxi sur l’A1 (concurrent direct) et l’hypothétique branche de la M14 à Roissy de Christian Blanc, on voit mal comment le projet pourrait survivre.


JetBus et ensuite CDG Express
16 septembre 2009, 11:05 • par Florent  

La seule façon de restaurer l’équilibre, en l’état du projet, c’est que Vinci obtienne une subvention.

Je ne pense pas que l’Etat, qui a déjà participé au financement du projet RER B nord +, participera financièrement à ce projet privé.

C’est peut-être dommage qu’on en reste là car après les travaux de modernisation, le RER B assurera la liaison Roissy 2 - Chatelet en 12 stations et 35 minutes (40 minutes maximum à partir du moment où on atteint le quai puisque la fréquence des trains est d’un toutes les 6 minutes).

Mais, on l’a assez dit et répété, CDG Express n’est pas LA solution et, même si ça ne coutait rien au contribuable, il semble dommage de se priver, pour de longues années, de sillons disponibles alors qu’on peut sûrement faire quelque chose de mieux, quitte à investir un peu davantage.

Et puis si 35-40 minutes paraît long, long, long, pour rejoindre le centre de Paris, ça ne l’est pas tant que ça : aucune autre solution (cars, bus, CDG Express) ne fait aussi bien, à part peut-être le taxi. Non, ce qu’on pourrait faire concrètement, pour ceux qui préfèrent attendre 15 minutes que de subir des arrêts à répétition, c’est réaffecter les 4 créneaux horaires "réservés" à CDG Express pour rétablir des RER B directs entre Roissy et Paris (à part peut-être un arrêt au Bourget et/ou La Plaine St Denis).

Mais le doublement du tunnel ente Gare du nord et Chatelet (500 millions d’euros ?) aiderait beaucoup pour faire ça... Précisons d’ailleurs, si je vois bien les choses, qu’on peut envisager que ce nouveau tunnel permette d’absorber une grande partie des Transiliens de la banlieue Nord, et donc décharger cette gare tout en offrant d’autres correspondances aux voyageurs. C’est peut-être là qu’une contribution de l’Etat serait plus utile...


JetBus et ensuite CDG Express
16 septembre 2009, 13:57 • par zorba  
Doubler le tunnel Gare du Nord - Chatelet c’est une évidence et c’est prioritaire. Attention à ne pas avoir à doubler (plutôt tripler) la Gare du Nord souterraine déjà très encombrée et à doubler Chatelet. Pour avoir utilisé ces gares pendants 15 ans aux heures de pointe entre le RER A et l’axe RER B&D, je peux vous dire que les grosses têtes de la RATP et de la SNCF Transilien vont réclamer ces agrandissements dare dare ce qui fera finalement capoter le projet initial de bon sens. Et CDG Express arrivera Place du 8 mai Gare de l’Est avec ses voyageurs aisés sans ouvriers et travailleurs de Roissy ceux qui sentent quand même un peu la sueur.

JetBus et ensuite CDG Express
16 septembre 2009, 17:48  

Si on double le tunnel gare du nord-Chatelet, les trains de la banlieue nord n’arriveront pas seulement à gare du nord, mais pourront continuer vers Chatelet les Halles et gare de Lyon.

Arrêtez-moi si je me trompe, mais on peut sûrement aussi en profiter pour les transformer en RER D pour augmenter la fréquence un peu faiblarde de la desserte du sud.

Certes cela fera plus de trafic dans ces gares, mais les voyageurs seront mieux répartis et, espérons, le métro moins sollicité car les déplacements seront davantage optimisés.


JetBus et ensuite CDG Express
16 septembre 2009, 18:29 • par wave  

La seule solution pour ajouter des trains de chatelet à gare de lyon est effectivement d’emprunter les voies et les quais de la ligne D.

Actuellement, à chatelet, il y a déjà des RER D terminus venant du sud, et pas forcément beaucoup de marge pour ajouter des trains supplémentaires.

La ligne D a besoin de davantage de trains, au moins autant au nord qu’au sud, et de davantage de régularité (donc il faudrait éviter de charger un nouveau tunnel autant que l’actuel).

La priorité serait donc de faire continuer les RER D du sud vers le nord, surtout qu’il s’agit des semi-directs qui devraient avoir vocation à faire de longues distances. Et d’ajouter quelques trains supplémentaires, à condition de faire d’autres investissements pour éviter la saturation aux sorties de Paris.

Peut-être (pas sûr) qu’après tout ça il resterait quand-même des sillons pour faire circuler quelques trains supplémentaires ? Mais si ce nombre est insuffisant et que seule une très faible proportion des trains des lignes K ou H peuvent continuer vers le sud, l’intérêt sera limité. Autant garder une gestion plus simple en évitant de mélanger des lignes sur les mêmes voies.

Le premier but du RER D n’est pas de soulager le métro. Pour ça il y a la ligne 4 qui va être améliorée (récupérant le matériel de la ligne 1), et la B qui aurait bien besoin d’améliorations actuellement, mais qui serait aussi soulagée pas un nouveau tunnel.

Enfin, tout ça ne concerne pas les quelques années qui viennent, il y a d’autres projets à financer avant. Dont, malheureusement, le ralentissement prévu et organisé des RER (passage à l’omnibus), qui aura peut-être l’"avantage" de limiter leur saturation, en dégoutant un certain nombre d’usagers.


JetBus et ensuite CDG Express
16 septembre 2009, 18:41 • par Musicien77  

Dont, malheureusement, le ralentissement prévu et organisé des RER (passage à l’omnibus), qui aura peut-être l’"avantage" de limiter leur saturation, en dégoutant un certain nombre d’usagers.

Attention à ne pas en faire un principe général, cependant, au risque de ne plus être crédible.

Le schéma directeur du RER C récemment voté par le STIF prévoit ainsi de sortir les tronçons Brétigny — Étampes et Brétigny — Dourdan du RER C, pour les transformer en lignes Transilien rapides vers la Gare d’Austerlitz (avec arrêts à Auster, BFM, Juvisy et Brétigny uniquement, puis omnibus vers les terminus). Et même pour la ligne restante jusqu’à Brétigny, ce sera presque omnibus mais pas tout à fait.

Bien entendu, ça ne doit pas occulter le carnage sur les RER B et D, mais il ne faut pas en faire un principe général non plus.


JetBus et ensuite CDG Express
16 septembre 2009, 19:22  
Daz

Le schéma directeur du RER C récemment voté par le STIF prévoit ainsi de sortir les tronçons Brétigny — Étampes et Brétigny — Dourdan du RER C, pour les transformer en lignes Transilien rapides vers la Gare d’Austerlitz (avec arrêts à Auster, BFM, Juvisy et Brétigny uniquement, puis omnibus vers les terminus). Et même pour la ligne restante jusqu’à Brétigny, ce sera presque omnibus mais pas tout à fait.

C’est comme la branche RER C versailles chantier versailles rive gauche par la grande ceinture sud. Qui doit a therme je crois devenir un tram train sur ca portion versailles chantiers.


JetBus et ensuite CDG Express
16 septembre 2009, 19:32 • par Musicien77  
C’est un autre sujet, on parlait des omnibus ou non. À long terme, Massy — Versailles, Massy — Savigny, et Massy — Pont de Rungis, ça doit dégager du RER pour être repris par des tram-trains en rocade. Mais rien à voir avec cette discussion.

JetBus et ensuite CDG Express
16 septembre 2009, 22:13 • par wave  

J’aurais dû préciser "ajout d’arrêts" ou "rapprochement d’une desserte omnibus" au lieu de dire "omnibus" tout court, c’est vrai. Sur le C il s’agit juste de 2 arrêts supplémentaires, en partant d’une situation déjà meilleure sur sur d’autres lignes, et pas pour les trains parcourant la plus grande distance. A part au nord où c’est déjà omnibus depuis un moment sur une longue distance.

Reste aussi à voir si à plus long terme on fait un orbival ou métrophérique qui passe aux ardoines, histoire d’ajouter encore un arrêt...

Les usagers de la grande ceinture Longjumeau-Petit Vaux vont devoir faire un changement avec le tramway pour rejoindre paris sans passer par la ligne B. Une correspondance avec un RER qui ne s’arrête que 2 fois entre Epinay et Paris aurait pu compenser. Mais finalement, ça fera 4 arrêts. Peut-être que certains se reporteront sur le RER B qui n’a pas besoin de ça (y ajoutera-t-on des arrêts au sud de Paris ?).

Le RER E va aussi avoir un arrêt supplémentaire dans Paris (bon c’est un cas à part, création de nouvelle station, et aussi prolongement vers l’ouest qui permettra de rouler plus vite à l’approche de Haussmann). Et puis c’est du MI2N, un peu moins pénalisant, mais quand-même.

Bref, omnibus total ou pas, il y a eu et il y aura encore des allongements de temps de parcours sur beaucoup des RER où c’est encore possible d’ajouter des arrêts.

Et beaucoup de gens choisissent leur logement en fonction du temps de parcours pour aller à Paris (ou plus loin). Du coup, ceux qui avaient choisi d’être loin grâce à une ligne rapide sont aussi embêtés par chaque arrêt supplémentaires que les autres.


JetBus et ensuite CDG Express
17 septembre 2009, 09:02 • par IceFlyer  

Une correspondance avec un RER qui ne s’arrête que 2 fois entre Epinay et Paris aurait pu compenser. Mais finalement, ça fera 4 arrêts.

Non. La desserte d’Ivry-sur-seine et Vitry-sur-Seine ne sera renforcée qu’en heures de pointes par l’arrêt d’un seul train supplémentaire (toutes les 15 minutes), donc il y aura toujours au moins un train direct Juvisy-Paris par rafale, depuis Epinay-sur-Orge.


JetBus et ensuite CDG Express
17 septembre 2009, 19:20 • par Musicien77  

Tout dépend à quelle échéance on se place.

En 2017, qui est l’objectif de ce schéma directeur, on se dirige pour Épinay vers :
-  deux trains au quart d’heure omnibus sauf Les Ardoines ;
-  un train au quart d’heure desservant Juvisy, Choisy, Les Ardoines, Ivry, BFM.


JetBus et ensuite CDG Express
17 septembre 2009, 19:28 • par IceFlyer  

Tout dépend à quelle échéance on se place.

Au temps pour moi !

En 2017, qui est l’objectif de ce schéma directeur, on se dirige pour Épinay vers :
-  deux trains au quart d’heure omnibus sauf Les Ardoines ;
-  un train au quart d’heure desservant Juvisy, Choisy, Les Ardoines, Ivry, BFM.

Plutôt étrange comme desserte. Il va falloir s’habituer aux sauts de puces pour Les Ardoines et Vitry-sur-Seine.


JetBus et ensuite CDG Express
17 septembre 2009, 19:51 • par Musicien77  
Tu préfères qu’on en reste au quart d’heure omnibus ? Là, en plus, on a des trains qui desservent l’une ou l’autre. En rajoutant la mission partielle Vitry, on arrive à des gains importants pour toutes ces gares. Chaque quart d’heure :
-  7 trains à Bibliothèque au lieu de 6 ;
-  5 trains à Ivry-sur-Seine au lieu de 1 ;
-  4 trains à Vitry-sur-Seine au lieu de 1 ;
-  2 trains aux Ardoines au lieu de 1 ;
-  4 trains à Choisy-le-Roi au lieu de 3.

JetBus et ensuite CDG Express
17 septembre 2009, 19:56 • par IceFlyer  

Tu préfères qu’on en reste au quart d’heure omnibus ?

Euh, non non. Je pensais plus qu’ils auraient mis des trains complètement omnibus entre Choisy et BFM. L’alternance entre les Ardoines et Vitry n’est pas du tout une option que j’aurai imaginé, mais elle a sa pertinence.

7 trains à Bibliothèque au lieu de 6

Le septième ira donc en surface à Austerlitz ?


JetBus et ensuite CDG Express
17 septembre 2009, 19:58 • par Musicien77  

Deux trains pour Auster surface, soit un de moins dans Paris (les trains y sont trop nombreux — bouchons — et trop vides).

Mais tout est déjà dit et surtout écrit dans le schéma directeur du RER C.


JetBus et ensuite CDG Express
17 septembre 2009, 09:22 • par Georges  

Bien entendu, ça ne doit pas occulter le carnage sur les RER B et D, mais il ne faut pas en faire un principe général non plus.

Vous semblez oublier la branche nord de la C, qui est tout omnibus depuis la porte de Clichy jusqu’à Pontoise, même aux heures de pointe, alors qu’elle était direct Clichy - Ermont auparavant ( en pointe ). Comme si l’invraisemblable trajet dans Paris entre Pereire et Invalides ne suffisait pas à son malheur ?


JetBus et ensuite CDG Express
17 septembre 2009, 09:49  

Je prédis un beau succès à la ligne 14 prolongée jusqu’au RER C !!

Et un RER C encore plus vide entre Porte Maillot et Champs de mars... faire circuler d’aussi longs trains à deux étages sur cette section, quel gâchi !


JetBus et ensuite CDG Express
17 septembre 2009, 19:30 • par Musicien77  
Je n’oublie rien du tout ;-) Nous en avions même parlé ici-même fin 2007. Mais cela rend d’autant plus appréciable le fait que le STIF montre qu’il n’est pas dogmatique sur ce sujet, et sait aussi garder des trajets accélérés lorsque c’est possible, en garantissant un trajet express pour la très grande banlieue. Clairement, si on peut éviter de reproduire l’erreur du RER D, avec du Malesherbes omnibus, ou Creil omnibus, c’est bien.

JetBus manque de se faire jeter
10 septembre 2009, 21:26 • par zurgl  
Sans vouloir débuter une discussions sur les mérites du rer B (qui nécessiterait largement un autre topic), il me semble que l’Orlyval est une solution très très très inadaptée si on est un peu chargé. Il suffit de voir les familles essayer de bon matin de s’engouffrer dans un rer B complètement bondé avec valises, poussettes et enfants pour comprendre que la solution rer B + orlyval n’est raisonnablement praticable qu’en heures creuses... Beaucoup d’inconscience à mon avis du côté du stif, qui s’obstine à promouvoir cette solution auprès de touristes non au fait des joies de notre système de transports express régionaux.

JetBus manque de se faire jeter
10 septembre 2009, 22:53  
Vous en avez pris beaucoup, vous, des vols le matin tôt ? Il y a très peu de voyageurs à Orly le matin, d’ abord les départs puis les arrivées, et de 8h à 23h il n’ y a réellement que 4 ou 5 heures de pointe.

JetBus manque de se faire jeter
11 septembre 2009, 09:23 • par IceFlyer  

Il y a très peu de voyageurs à Orly le matin

Au contraire, c’est le matin qu’Orly charge le plus. Le matin, il y a l’arrivée d’une douzaine de vols (Air France, Corsairfly et Air Caraïbes) en provenance de Fort-de-France, Point-à-Pitre, Cayenne et la Réunion ou encore les départs de tous les vols Air France vers la province, à rythme soutenu pour les vols « La Navette ». Grosso modo, de 6h à 9h, ça n’arrête pas.

L’après-midi y est par contre très calme. Quant au soir, la pointe s’étale de 18h à 20h, où ce sont les arrivées qui font le gros de la charge.

JetBus manque de se faire jeter
10 septembre 2009, 12:25 • par Music 78  
bjr a tous n’est t’il pas prevue une mise tarifiaire stif sur le orlyval ? Merci pour vos reponses.

Tarification d’Orlyval
10 septembre 2009, 12:32 • par Jeff :o)  

Je ne suis pas sûr d’avoir compris ; mais si la question est « est-il prévu d’intégrer Orlyval à la tarification générale ? », la réponse est : non, ce n’est pas prévu à l’heure actuelle.

(parmi les raisons qui plaident contre : le parc d’Orlyval est limité et permet à peu près de faire face à la fréquentation actuelle. Mais si on prend une mesure tarifaire qui peut faire doubler le trafic, alors il faut trouver d’autres rames, et le VAL 206 d’Orlyval n’est plus produit depuis dix ans. Donc parc hybride, avec toutes les contraintes que ça suppose ? Rachat d’occasion ? A qui ? Deuxième point bloquant : ouvrir Orlyval à la tarification générale revient, de fait, à diminuer ses recettes. Comment compense t-on ce manque à gagner, indispensable pour rembourser les dettes et assurer l’équilibre d’exploitation ? En augmentant la subvention de la Région ? En mettant à contribution le STIF ? Les deux ont bien d’autres priorités que le financement d’une desserte aéroportuaire)


Tarification d’Orlyval
10 septembre 2009, 12:59 • par Music 78  
Je vous remercie pour votre reponsse. Seulement le orly val son tarif est un peut trops elever a mon point de vue pour le service rendue.

Tarification d’Orlyval
10 septembre 2009, 14:48 • par Florent  
Je me demande si Orlyval ne paye pas une redevance à ADP. Si c’est le cas alors peut-être faudrait-il la supprimer (par l’intervention de l’Etat ?) pour rendre Orlyval plus attractif. D’autant que les bus et le futur tram sont des moyens de transport beaucoup plus raisonnables.

Tarification d’Orlyval
10 septembre 2009, 15:40  
Tous les moyens de transport réguliers dédié à l’aéroport payent une redevance à ADP. Cette redevance a été instaurée par l’Etat (et depuis elle pompe plusieurs euros à chaque passager alors ce qui fait que le RER B a vu son prix doubler)...

Tarification d’Orlyval
10 septembre 2009, 17:51 • par Florent  

Ce qui me choque le plus, c’est que cette redevance ne va même pas dans les caisses de la Région (si c’était le cas ce serait en quelque sorte le remboursement d’une partie du subventionnement des transports en commun), mais dans les caisses de l’aéroport (si bien qu’on peut être certain que la redevance ne sert absolument pas à améliorer les trajets vers les aéroports).

C’est d’autant plus choquant pour Orlyval car ce transport en commun n’est pas subventionné, et c’est même ADP qui devrait verser une redevance à Orlyval en considération du fait que ça représente un service aux voyageurs de l’aéroport puisqu’Orlyval ne fait pas payer les usagers de l’aéroport lorsqu’ils se contentent d’aller d’une aérogare à l’autre.


Tarification d’Orlyval
10 septembre 2009, 18:29  

Les dessertes aéroportuaires ne sont pas censées être subventionnées. Je dis bien "censées" car en fait seuls les visiteurs non franciliens (touristes par exemples) sont exclus du subventionnement. En pratique, il est impossible de distinguer facilement le cas des salariés travaillant dans la plateforme aéroportuaire ou les riverains proches des touristes d’où une situation "batarde".

Les moyens de transports spécifiques sont exclus des abonnements courts généraux (type Mobilis) comme RoissyBus, Orlybus, Orly Rail (RER C), Roissy Rail (RER B) et quelques autres... mais sont accessibles aux abonnements longs (donc à vocation non touristiques : Carte orange, Imagine’R etc. pour les salariés, riverains etc.). Le touriste paye donc plein pot ce qui va dans les poches des mesdames STIF et ADP.

Conséquence inverse : les lignes non spécifiques aux aéroports sont accessibles par tous les titres (genre 183 si on n’est pas pressé) car à vocation non aéroportuaire mais leur part de transport des touristes est assez ... marginale (essayez le sous-sol d’Orly : c’est l’accueil à la française).

Victimes collatérales : les accidents de l’histoire que sont OrlyVAL et Jetbus. Pour OrlyVAL, en dehors de l’abonnement mensuel réservé aux salariés d’ADP, seul le forfait touristique surtaxé y donne accès (sic). Pour Jetbus, un abonnement spécifique, hors de prix, est disponible mais je doute qu’il n’y ait beaucoup d’acheteurs.

En contrepartie de cette redevance, ADP est tenu de :
-  fournir des installations adaptées (gares routières, places de stationnement, routes etc.)
-  entretenir le réseau routier aéroportuaire,
-  améliorer les accès (en fait le prolongement du RER vers CDG2),
-  louer des terrains pour les réseaux (OrlyVAL au profit de RVS, RER B au profit de RFF,...)

En fait il faut considérer que le domaine aéroportuaire n’est pas de la voirie publique : tout utilisateur le paye. Pour les avions c’est à l’heure, pour les passagers c’est via les taxes et redevances d’aéroport (y compris pour l’accès en voiture)... Il n’y a pas de barrière de péage à l’entrée mais c’est tout comme.

Sinon en ce qui concerne OrlyVAL, ni ADP, ni le STIF ni la RATP ne souhaitent l’intégrer à leurs réseaux tant que des emprunts sont en cours d’amortissement. C’est par contre envisagé pour après : les rames Val 206 seront amorties depuis quelques années (2030... au mieux) et de l’eau aura coulé sous les ponts !


Tarification d’Orlyval
10 septembre 2009, 18:15 • par dvd+  
Comment va évoluer Orlyval dans les années à venir si le matériel n’est plus fabriqué ? Il va y avoir un problème à moyen terme, et une sensible augmentation de tarif à prévoir si aucune subvention du Stif n’est accordée. De toute façon Orlyval n’est pas très pratique pour les voyageurs équipés de bagages car le passage aux tourniquets est très étroit, sans même parler des rames du RER plutôt inadaptées aux bagages. Tout est fait pour inciter à prendre les taxis, que d’ailleurs on paie aussi cher quand c’est une Mercedès toute neuve que lorsqu’il s’agit d’un break Peugeot hors d’âge.

Tarification d’Orlyval
10 septembre 2009, 21:17 • par Haxo  

Le VAL n’est plus fabriqué... Ah bon ?

Si c’était vraiment le cas, cela serait dommage notamment pour Lille, Rennes, Toulouse ou l’Aéroport CDG qui disposent justement de ce type de matériel.


Tarification d’Orlyval
10 septembre 2009, 21:45 • par Musicien77  

Le VAL n’est plus fabriqué... Ah bon ?

Relisez la source : « Le Val 206 n’est plus produit depuis 10 ans ».


Tarification d’Orlyval
10 septembre 2009, 22:39 • par Haxo  
Certes pour le VAL 206 mais le VAL 208 est toujours proposé par Siemens Transportation, il cohabite déjà avec le VAL 206 à Lille et à Toulouse notamment.

Tarification d’Orlyval
11 septembre 2009, 00:20 • par Luk  

J’imagine que TISSEO-SEMVAT, à Toulouse, serait très content de refourguer ses 206 vieillissants maintenant que le parc de 208 commence à vraiment être prédominant.

Vu que les SEMVAT et RATP sont (étaient ?) partenaires il n’y a pas si longtemps, je suis sur que ça a été discuté à un moment ou à un autre.


Tarification d’Orlyval
11 septembre 2009, 11:40 • par LEBAS  
Tarification D’Orlyval
En effet la carte navigo n’est pas accepté à bord d’Orlyval et j’en n’ai fiat la triste experrience l’autre jour. Je possede un navigo 6 zones, j’ai pris l’Orlyval jusqu’a Antony (c’est là que j’ai appris le pass navigo n’était pas accepté)et que pour prendre le RER B il falliat que paie 7,20 € 5implement un petit rappel l’Orlyval fait partie de la RATP et que Antony et Orly est séparé que de 6 kilomètres et on est en Zones 3 pour Antony et 4 pour Orly). Une dernière chose le cvontrole ne permet pas de faire un demi tour. Moralité je pense que la RATP, STIF ou qui vous voulez se moque un peux des gens. Merci Francis LEBAS

Tarification d’Orlyval
11 septembre 2009, 12:05  
absolument daccord avec vous. Moi aussi je me suis fais avoire. J’ai eu de la chance on ma fais retourner a orly et de la j’ai pris la navette pt de rungis. Puis RER C j’usqua paris. Bjr le detour.

Tarification d’Orlyval
11 septembre 2009, 13:35 • par Paul  

A vous croire, il n’est marqué nulle part que, hormis Paris Visite, aucun forfait de transport n’est valable sur Orlyval. Or, je trouve que cette information est suffisamment relayée un peu partout (y compris dans les stations Orly-Ouest et Orly-Sud), notamment sur les plans qui rappellent systématiquement "Orlyval, tarification spéciale". Si avec de tels avertissements, vous croyez tout de même que votre abonnement est valable, que voulez-vous que le STIF ou la RATP y fasse ? Ils ne peuvent pas mettre quelqu’un derrière chaque voyageur en permanence, et il faut un peu se prendre en main...

"Orlyval fait partie de la RATP"... Et alors ? Orlybus est exploité par la RATP, ce n’est pas pour autant que le ticket t+ est valable sur la ligne. Ce n’est pas la RATP qui fixe la tarification, et quand bien même ce serait elle, rien ne l’oblige à avoir une tarification homogène sur l’ensemble du réseau...

7,60€ pour 6 kilomètres, vous avez le droit de trouver ça cher. Mais faut-il (encore) rappeler dans quelles circonstances cette ligne a échoué dans le giron de la RATP ?


Tarification d’Orlyval
11 septembre 2009, 14:19  

Merci Paul de rappeler les conditions dans lesquelles la RATP a hérité d’Orlyval .... contre son plein gré comme dirait Virenque.

Ce "choix" a été imposé par les autorités à la suite de la déconfiture financière de la société Lagardère, qui voulait en faire une sorte de vitrine. La RATP eut également la charge d’éponger cette lourde dette qu’elle a accepté sous réserve d’exploiter la ligne dans le cadre d’une gestion budgétaire spécifique. Ce qui explique les tarifs pratiqués. En fait, une fois de plus c’est l’utilisateur qui, également contre son gré, aide à éponger l’erreur d’investissement commise par A d P, car c’est sous son autorité qu’a été prise initialement cette décision.

Il est vrai qu’A d P n’en n’est pas à son coup d’essai dans le domaine : voir les conditions "réelles" et les dépenses non moins "réelles" ayant abouti au ’CDG Val’ . . . (durée de conception et choix initial aberrant quant au matériel ... avant d’aboutir au Val)


Tarification d’Orlyval
11 septembre 2009, 14:22 • par Pierrot  

Pourtant, personnellement, à 14 ans, je savais déjà que Orlyval n’était pas accessible avec la Carte Orange. L’information n’était, à mon sens, pas si opaque que ça. D’autant qu’il est mentionné un peu partout que la tarification est spéciale.

Mais bon, je concède que ça ait pu échapper à certains. ;)

Concernant son appartenance à la RATP, j’avoue que j’avais aussi trouvé ça bizarre qu’il faille un ticket spécial (mais sans vraiment m’en offusquer). Mais avec le recul, et surtout au jour d’aujourd’hui, ça se comprend très bien : il ne faut plus confondre la RATP et les réseaux de transports franciliens, qui sont du domaine du STIF. La RATP n’est qu’un opérateur, chargé d’exploiter les lignes. Orlyval est une ligne privée, et n’entre donc pas dans le cadre des réseaux publics franciliens.

Cela est d’ailleurs expliqué sur Wikipédia :

c’est finalement un projet distinct qui est concédé par le gouvernement Chirac et entièrement financé sur fonds privés.

Il est donc normal qu’Orlyval ne soit pas soumis à la tarification publique... même si c’est ce qui explique en partie son insuccès.


Tarification d’Orlyval
25 septembre 2009, 09:55 • par Ali  

Bonjour,

Une précision (peut-être déjà donnée en filigrane dans cette déjà longue discussion) sur la tarification : celle d’Orlyval est spéciale car les comptes d’Orlyval doivent être isolés (cantonnés) afin d’utiliser son bénéfice propre à amortir son déficit des premières années et, à ce moment, avait été signée une clause de retour à meilleure fortune dont les bénéficiaires sont les premiers investisseurs (Matra, ADP, ...) si bien qu’en cas de gros bénéfices ces industriels peuvent en revendiquer une partie.

Cordialement.


Tarification d’Orlyval
24 septembre 2009, 17:58  
Dans ce cas, autant une partie de la ligne Orlyval intégré dans une ligne de métro existante. Moi personnellement je vois déjà la ligne 4 reprendre cette partie vue sont tracé et son axe de prolongement qui pourrait le confirmer.

JetBus manque de se faire jeter
10 septembre 2009, 10:11 • par Raphael  

C’est bien ce qui est dit sur cette page non ?

http://www.aeroportsdeparis.fr/ADP/fr-FR/Passagers/Acces-Plans-Parking/Paris-Orly/Acces/Transports-En-Commun/rejoindre-quitter-orly-rer-c.htm

Mais ce n’est pas du tout mis en avant sur le site

JetBus manque de se faire jeter
10 septembre 2009, 10:07 • par Raphael  
Il me semble qu’autrefois les navettes gratuites d’ADP allaient jusqu’à Pont de Rungis (je l’ai prise une fois), ce la n’existe plus.

JetBus manque de se faire jeter
10 septembre 2009, 12:46 • par Musicien77  
Si si, ça existe mais ce n’est pas gratuit. C’est la navette « Paris par le train ». Elle a en revanche changé d’exploitant entre temps, de mémoire.

JetBus manque de se faire jeter
10 septembre 2009, 09:32 • par Florent  

C’est intéressant de faire le point. Je ne savais même pas que le 285 mettait aussi peu de temps pour rejoindre un métro et tout cela pour un prix aussi modique. Je comprends mieux maintenant pourquoi je vois autant de monde l’utiliser... en attendant le tram.

Quant à JetBus, ils ne risquent pas de retrouver des clients vu le prix et le peu de pub. Je vois sur le site Internet d’ADP que, pour eux, ça n’existe même pas/plus :

http://www.aeroportsdeparis.fr/ADP/fr-FR/Passagers/Acces-Plans-Parking/Paris-Orly/Acces/Transports-En-Commun


JetBus manque de se faire jeter
10 septembre 2009, 09:50 • par Musicien77  

Je vois sur le site Internet d’ADP que, pour eux, ça n’existe même pas/plus

Normal, Daniel Meyer avait largement communiqué sur la suppression début septembre. Le maintien de la ligne est une procédure d’urgence.

JetBus manque de se faire jeter
10 septembre 2009, 02:07  
Je trouve bizarre que le 183 ne soit pas cité au même titre que le 285...

JetBus manque de se faire jeter
10 septembre 2009, 08:13 • par Jeff :o)  

Beaucoup trop long et trop peu fréquent, le 183, pour jouer un rôle autre qu’anecdotique (ou de desserte purement locale) vers l’aéroport d’Orly ! Ce serait d’ailleurs intéressant d’avoir les chiffres de fréquentation sur le tronçon terminal entre Mairie d’Orly et Orly Sud...

De Porte de Choisy à Orly Sud, il faut 50-53 minutes au mieux (week-end) et plutôt 57 à 60 minutes (un jour ouvrable). La plupart des bus terminent à Rouget de Lisle ou à Mairie d’Orly : la fréquence vers Orly-Sud est de 35 à 40 minutes. Depuis Orly-Ville, ça peut encore passer, mais depuis Paris, c’est absolument dissuasif !

(surtout que Porte de Choisy, c’est sur la ligne 7, c’est-à-dire qu’on arrive finalement dans le centre de Paris par le même endroit que le 285. Sauf qu’on y a passé beaucoup, beaucoup plus longtemps)


JetBus manque de se faire jeter
10 septembre 2009, 10:28 • par Ali  
Autres solutions beaucoup plus économiques

Bonjour,

A noter quand même que, lorsqu’on arrive tard le soir, il n’y a plus pour retourner vers Paris, sauf erreur, que le 183 comme solution très économique !

Son accès en fait une solution pour initiés seulement (ou presque) !

Cordialement.


JetBus manque de se faire jeter
10 septembre 2009, 10:40 • par Jeff :o)  

A noter quand même que, lorsqu’on arrive tard le soir, il n’y a plus pour retourner vers Paris, sauf erreur, que le 183 comme solution très économique !

Heu... Ça me semble assez étonnant. Le dernier départ d’Orly-Sud est fixé à 21h40 tous les jours (départ précédent vers 20h57).

Alors que le dernier Orlybus/283 part à 23h05 (lundi à jeudi), 23h30 (dimanches & fêtes) ou 0h30 (vendredi et samedi soir).

Le dernier Orlyval part depuis 2001 à 23h00 tous les jours.

Et a priori c’est le 285 qui reste champion toutes catégories avec un dernier passage à 0h59 (et même 1h29 limité Cor de Chasse).

Cet itinéraire est même praticable toute la nuit, puisqu’au-delà, c’est le Noctilien N131 qui prend le relais (passages à 1h00, 2h00, 3h00 et 4h00, et il dessert même Orly-Ouest 3 minutes avant, contrairement aux 183 et 285 qui ne desservent qu’Orly-Sud).

Comme le 183, le 285 est de fait réservé à une clientèle de (relativement) initiés : il faut le trouver au sous-sol d’Orly-Sud, et l’attente dans le tunnel sur le trottoir de la N 7 exige un certain caractère globe-trotter...


JetBus manque de se faire jeter
10 septembre 2009, 12:51 • par Musicien77  

Cet itinéraire est même praticable toute la nuit, puisqu’au-delà, c’est le Noctilien N131 qui prend le relais (passages à 1h00, 2h00, 3h00 et 4h00, et il dessert même Orly-Ouest 3 minutes avant, contrairement aux 183 et 285 qui ne desservent qu’Orly-Sud).

C’est même encore mieux, puisqu’on peut rajouter les lignes N31 et N144 à Orly - Sud (mais ces deux lignes ne desservent pas Orly - Ouest).


JetBus manque de se faire jeter
12 septembre 2009, 23:10  
les bus ratp et cet horrible tunnel N7

ca c’est clair que le 285 et che plus quel bus dans le tunnel de la N7 c’est genial ! deja à chaque fois que je veut le prendre direction belle epine, même avec l’exprience j’arrive à me planter et atterir au milieu entre les 2 voies vu que les 2 portes sont indiquées comme "issues de secours" (j’ai entendu que adp avait refait toute la signalisation recemment, ca a peut etre changé)et effectivement si on ne connait pas cette "issue de secours" dans ce couloir desert c’est impossible.

et notons aussi cet "accueil" des qu’on ouvre la porte sombre, bruillant polluant avec en bas de l’escalier un minuscul trottoir t’obligeant à passer derrière des poteaux où le chauffeur de bus en peut pas te voir et fiel sous le nez et après 15mn a subir le bruit et la pollution (pourquoi ils ont aménagé de l’autre coté avec ascenceur et arret de bus "fermé" et pas celui là ?)quand tu revient de vacance ce "welcome to retour à la ralité parisienne" est "violent et te donne qu’une envie : repartir en vacance.

j’espère que leur tramway améliorera cette desserte


JetBus manque de se faire jeter
12 septembre 2009, 23:18 • par IceFlyer  

j’ai entendu que adp avait refait toute la signalisation recemment, ca a peut etre changé

La signalétique date de bien plus d’un an et les lignes 285 et 292 sont très bien indiqués à Orly Sud.


JetBus manque de se faire jeter
10 septembre 2009, 10:43 • par IceFlyer  

A noter quand même que, lorsqu’on arrive tard le soir, il n’y a plus pour retourner vers Paris, sauf erreur, que le 183 comme solution très économique !

Hé non ! L’itinéraire Marie d’Orly — Aéroport d’Orly n’est pas desservi par la ligne en soirée. Le dernier départ y est à 21h40 d’Orly Sud.

Index Actualités Réseaux & lignes Horaires Infos techniques Photos Ailleurs